Adrien de Séjournet de Rameignies XVI

1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.1.1.5.2.2.1 | Adrien de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °Liège 17 août 1924, †Bolderberg-Zolder 21 mai 1996, y inhumé sur la Pelouse d’Honneur.

Volontaire de guerre au 20e Bataillon de Fusiliers ‘Résistance’ du 21e Groupe d’armée britannique, nommé sous-lieutenant de l’Infanterie le 26 mars 1946.

Officier des Troupes blindées au 3e Régiment de Lanciers (1950), puis au Centre d’Instruction des Troupes blindées à Bourg-Léopold (1952-1970), Ground Liaison Officer (GLO) au 10e Wing des Chasseurs-Bombardiers à Kleine-Brogel (1970-1975),

van de kerchove,de wilde d'estmael,biemans,thibault de maisières

x Schaerbeek (Saint-Albert) 21 juin 1951 Anne van de KERCHOVE, (tome 4 → Familles alliées), °Ruien 20 août 1927, †Bolderberg-Zolder 7 mai 2020, y inh., volontaire Saint-Vincent de Paul pendant la Seconde Guerre mondiale, médaille de Reconnaissance de la Croix-Rouge, fille de Baudouin, volontaire de guerre 14-18 au 3e Régiment de Lanciers (bataille d’Orsmael), et de Marie-Simonne de la KETHULLE de RYHOVE. Anne descend par sa mère de Jehan I Séjournet ! Armes : d’or au chef d’azur, chargé d’une estoile d’or, accostée de six besants d’or. Heaulme ouvert, treillé et liseré d’or, bourlet d’or et d’azur, hachements de mesme, et pour cimier une estoile d’or.

1 | Eric de Séjournet de Rameignies (jonkheer), qui suit XVII

2 | Christian de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1954, ancien officier Para-Commando et de l’Infanterie (1977-1987), nommé capitaine-commandant de réserve de l’Infanterie en 1991, x 1978 (mar.dis. 1986) Yolande Thibaut de Maisières, °1957, fille de Henri, docteur en droit, et de Marie-Thérèse de la Motte Baraffe; xx 1999 Dominique Biemans, °1952, régente en français et histoire, fille de Henri, et de Denise van Genabeek.

3 | Etienne de Séjournet de Rameignies (jonkheer), qui suit XVII bis

4 | Thierry de Séjournet de Rameignies (jonkheer), qui suit XVII ter

 


Sources | [SEJ19852020]

Jeanne Séjournet ∞ /1595 Nicolas Benoît

FILIATION

Jehan Séjournet, “l’aisne” x Marghe de le Rosière
Arnou Séjournet, auteur de la branche cadette, x Catherine Lasne (l’Asne, Lanne)
Arnoulet Séjournet x Catherine de Ghislenghien
Jehan Séjournet x Eglantine le Cauwelier
Jehan Séjournet x Claudine de Thézin
Martin Séjournet x Françoise Rusette
Jeanne Séjournet x /1595 Nicolas Benoît

DESCENDANCE | BENOÎT, BERNARD, du BOIS, de CAMARGO, de COUPIGNY d’HÉNU, DETRY, della FAILLE de LEVERGHEM, de GHELLINCK, GILAIN, GOOSSENS, van de KERCHOVE, de KERCHOVE de DENTERGHEM, de la KETHULLE, de la KETHULLE de BOLSELE, de la KETHULLE de RYHOVE, de LIMON (TRIEST), DE MEESTER DE BETZENBROECK, PEERS de NIEUWBURGH, van POTTELSBERGHE de la POTTERIE, de POTTER, de SÉJOURNET de RAMEIGNIES, de la ROCHE, de SCHIERVEL, van STEENWEGHEN, van TIEGHEM de TEN BERGHE, de TUFFOZ, VILAIN XIIII, DE VUYST, de la WOESTIJNE, WOLTERS, YSEBRANT de LENDOCK

1.4.1.1.1.3.1 | Jeanne Séjournet, † ca juillet 1597, « fut mariée à Nicolas Benoit, quy ont heu pour fille unicque Dame Elaine Benoit, présentement espeuze à Monsr d’Aury (lisez d’Avry), chevalier, desquels descendirent … » [SEJ1477/1731]. Nicolas Benoît fut seigneur de Tupigny et marchand à Ath. D’après le chevalier Parthon, Nicolas Benoit était fils de Laurent et de N… Le Flameng, et les Benoit portaient : d’argent à la fasce de sable accompagnée en chef de quatre feuilles et en pointe d’une merlette, le tout de sable.

VIII/1 – Hélène BENOÎT, °1595, †1647, dame de Hels, du Haut Châtillon, du Croquet, de la Motte, etc [ANB1852, p173], x Philippe IV de la Kethulle, écuyer, † 30 novembre 1663, seigneur d’Haverie, d’Eversteyn (relief d’avril 1632), de Loueuses, de Hammes, etc. Il fut créé chevalier le 17 février 1627 (?). D’après le chevalier Parthon, ils furent inhumés en la chapelle de Saint-Landoulde dans l’église de Saint-Bavon à Gand, sous un tableau représentant la descente de la Croix, peint par A. Janssens, joint à un blason avec les 4 quartiers suivants : Kethulle-Loueuses-Benoit-Séjourné. Le même ajoute, qu’outre toutes ces seigneuries, Philippe de la Kethulle, écuyer, était bourgeois d’Ath et bourgmestre de cette ville en 1631 [EPN1964, X, p.275]. Ils eurent six enfants, dont :

IX/1 – Guillaume, dit aussi Pierre-Ignace de la KETHULLE, °1620, †1680, seigneur d’Eversteyn en 1651, d’Assche en 1652, capitaine dans le régiment d’infanterie wallonne au service d’Espagne, x 18 décembre 1659 Aurélie de Recourt de Licques (xx 1681 Alexandre Colins, écuyer, seigneur de la vicomté d’Ahérée, colonel d’un régiment d’infanterie haute-allemande pour le service d’Espagne). Dont :

X/1 – Ferdinand-Philippe de la KETHULLE, °1661, seigneur de la Haverie, Eversteyn x Marie Madoets, fille de Jacques, seigneur de Boetsfaert, grand écuyer de Brabant, lieutenant-général aux armées de S.M.C., et de Marie Volkaert. Dont :

XI – Anne-Françoise de la KETHULLE, dame d’Eversteyn par héritage en 1778 de son frère Jean-Juste, x 1731 Mathieu-Xavier de Ghellinck, †1747, seigneur de Nockere, veuf de Colette du Bois. Dont entre autres :

XII – Marie-Elénore de GHELLINCK, °1735, †1759 x (1757) son cousin, Louis-Charles de Ghellinck, †1787, seigneur de Potteghem et de Coeghem, veuf d’Eugénie Sersanders, †1756. Dont :

XIII/1 – Anne-Marie de GHELLINCK, °1758, †1779, x 1777 Philippe vicomte Vilain XIIII, grand bailli de Gand après son père en 1777, °1753, †1810. Dont :

XIV – Philippe-Louis, comte VILAIN XIIII, °1778, †1856, seigneur d’Eversteyn jusqu’en 1809, il obtint le 14 avril 1816 reconnaissance de noblesse et du titre de comte, par mesure générale, lors de sa désignation au corps équestre de la Flandre Orientale, conservera ce titre à titre personnel et le titre de vicomte devant passer à ses descendants selon l’ordre de primogéniture masculine, x (1802) baronne Zoé de Feltz, °1780, †1853. Dont :

XV/1 – Vicomte Charles VILAIN XIIII, °1803, †1878, ministre d’Etat, membre et secrétaire du Congrès, gouverneur de la Flandre orientale, membre puis président de la Chambre des représentants, envoyé extraordinaire, ministre plénipotentiaire et ministre des affaires étrangères, x Pauline, baronne de Billehé de Valensart, °1800, †1842. Dont entre autres :

XVI/1 – Zoé VILAIN XIIII, vicomtesse en 1878, °1847, †1905, dame honoraire du palais de la Reine, x 1845 baron Ferdinand de Marches, °1818, †1892. Dont : XVII – Pauline de MARCHES, °1847, †1921, x baron Emile de Wykerslooth de Rooyestein, aide de camp du Roi, lieutenant-général  de WYKERSLOOTH de ROOYESTEIN, de BELLEFROID, de BORCHGRAVE d’ALTENA, de BORREKENS, de BROUCHOVEN de BERGEYCK, CARPENTIER de CHANGY, CORNET d’ELZIUS, de CROMBRUGGHE de PICKENDAELE, DAVIGNON, DETHOMAS, DURIEUX, FALLON, de FIERLANT DORMER, GENDEBIEN, le HARDY de BEAULIEU, JACOBS, de JONGHE d’ARDOYE, KERVYN de MEERENDRE d’IRUMBERRY de SALABERRY, de LICHTERVELDE, de LIEDEKERKE BEAUFORT, de MEESTER de BETZENBROECK, MEEUS, de MEEUS d’ARGENTEUIL, PLATER-ZYBERK, de POTTER d’INDOYE, PRIZIO-BIROLI, RIBOLI, de ROMREE de VICHENET, SPEECKAERT, de SPOELBERGH, de THYSEBAERT, de TROOSTENBERGH, VOSS, van de WERVE de SCHILDE, de WOOT de TRIXHE

XVI/2 – Marguerite VILAIN XIIII, °1829, †1869, x 1852 baron Gustave de Schiervel, °1819, †1898  de SCHIERVEL, de BEHAULT, IMPERIALI des PRINCES de FRANCAVILLA, de JAMBLINNE de MEUX, de JONGHE d’ARDOYE, KERVYN de VOLKAERSBEKE, LEFEBVRE, LEJEUNE de SCHIERVEL, de MEEUS, de MONTPELLIER d’ANNEVOIE, d’OULTREMONT, PIEDBOEUF, de ROMREE de VICHENET, van SCHENDEL, de SCHORLEMER, d’URSEL, VANDERLINDEN

XVI/5 – Georgine VILAIN XIIII, °1833, x 1853 François, baron de Brigode, °1829, †1860

XVI/7 – Philippine VILAIN XIIII, °1838, x 1859 Gustave, baron Vallet de Villeneuve, °1828, †1863

XV/2 – Alfred VILAIN XIIII, °1810, †1886, sénateur, obtint le 8 juin 1871 le titre de vicomte, transmissible à toute sa descendance, x 1835 Laure (des comtes) d’Espiennes, °1814, †1881. Dont entre autres :

XVI/1 – Stanislas VILAIN XIIII, °1838, †1926, vicomte en 1871, conseiller provincial, sénateur, questeur du Sénat, bourgmestre de Bazel, x 1862 Marie-Thérèse de KERCHOVE de DENTERGHEM, °1838, †1881 (voir degré XVI ci-après)  VILAIN XIIII, de ROYE de WICHEM, BONAERT, van den BOSCH, de FIERLANT, LANEAU, MEERT, de MEESTER de RAVESTEIN, PONCELET, de MEEUS d’ARGENTEUIL, MASSANGE de COLLOMBS

XV/3 – Emma VILAIN XIIII, °1816, †1864, x 1835 Prosper de Kerchove de Denterghem, °1813, †1853. Dont entre autres : 

XVI/1 – Marie-Thérèse de KERCHOVE de DENTERGHEM, °1838, †1881, x Stanislas VILAIN XIIII, °1838, †1926 (voir degré XVI ci-avant)

XVI/2 – Octavie de KERCHOVE de DENTERGHEM, °1843, †1871, x Raymond de Meester de Betzenbroeck, °1841, †1907, artiste-peintre, conseiller communal de Malines, sénateur, obtint le 6 mars 1885 autorisation de faire suivre son nom de celui de « de Betzenbroeck », il se remaria à Carpentier de Changy. Du premier lit  de MEESTER de BETZENBROECK, ANNE de MOLINA, de BEAUFFORT, de BORREKENS, de CARTIER d’YVES, della FAILLE de LEVERGHEM, de GERADON, GILLES, LE GRELLE, de HEMPTINNE, de JAMBLINNE de MEUX, de KERCHOVE d’OUSSELGHEM, KERVYN de VOLKAERSBEKE, t’KINT de ROODENBEKE, de MAERE d’AERTRYCKE, de MEEUS d’ARGENTEUIL de TRANNOY, MOREAU de BELLAING, PALMER, PECSTEEN, de PENERANDA de FRANCHIMONT, PLISSART de BRANDIGNIES, de la SERNA, de T’SERCLAES de WOMMERSOM, t’SERSTEVENS, VISART de BOCARMÉ, van de WALLE de GHELCKE, WAHIS, van de WERVE de SCHILDE

XVI/3 – Pauline de KERCHOVE de DENTERGHEM, °1845, †1925, x Edouard Peers de Nieuwburgh, °1841, †1919, bourgmestre de Waardamme, obtint le 20 mai 1896 autorisation d’ajouter à son celui de « de Nieuwburgh »  PEERS de NIEUWBURGH, de BROQUEVILLE, van der ELST, de GHELLINCK d’ELSEGHEM VAERNEWYCK, de LALAING, MEEUS, MOEREMANS d’EMAUS, de MOFFARTS, MORETUS PLANTIN de BOUCHOUT, d’OULTREMONT de WEGIMONT et de WARFUSEE, SNOY, van der STEGEN de SCHRIECK, de TERSCHUEREN

XVI/6 – Octave de KERCHOVE de DENTERGHEM, °1847, †1916, sous-lieutenant de cavalerie, x comtesse Claire du Val de Beaulieu, °1858, †1916  de KERCHOVE de DENTERGHEM, AGIE de SELSAETEN, van der BEKEN PASTEEL, de BETHUNE-SULLY, de BROUCHOVEN de BERGEYCK, CACERES BOLANOS, CAZIN d’HONINCTHUN, de JAEGHER , de LA MOTTE MONTGOUBERT, RUFFO de BONEVAL de la FARE, des comtes de SINOPOLI DE CALABRE, WAHIS

XV/4 – Rosalie VILAIN XIIII, °1824, †1894, veuve elle fut autorisée en 1885, ainsi que ses enfants majeurs à joindre à leur nom celui « d’Aissche », x 1845 comte Adolphe du Bois, °1825, †1868, membre de la Chambre des Représentants, obtint le 16 novembre 1846, concession du titre de comte, transmissible par ordre de primogéniture  du BOIS d’AISSCHE, ANNE de MOLINA, BEECKMANS de WEST-MEERBEECK, BRAECKMAN, BRASSEUR, de BELLEFROID, de COCQUÉAU des MOTTES, de COUNE, CHRYSTIN de RIBEAUCOURT, DELVAUX de FENFFE, DESMAISIERES, della FAILLE de LEVERGHEM, FRANCQUI, GEERINCKX, GENDEBIEN, GENDREAU, de GHELLINCK VAERNEWYCK, GOBART, LE GRELLE, HAEGELSTEEN, de HALLOY de WAULSORT, de HARLEZ de DEULIN, de HEMPTINNE, HENRY de FRAHAN, d’HESPEL, HUSTINX, de JAMBLINNE de MEUX, de JONGHE d’ARDOYE, t’KINT de ROODENBEKE, de LAVELEYE, LE BEGGE, LE GRAND, de LIEDEKERKE de PAILHE, de MAHIEU, MAYER van den BERGH, de MEESTER de BETZENBROECK, de MEESTER de RAVESTEIN, de MEEUS d’ARGENTEUIL, de MOFFARTS, MOLS, MONTENS d’OOSTERWYCK, de MONTPELLIER d’ANNEVOIE, MORETUS de BOUCHOUT, MORETUS PLANTIN de BOUCHOUT, NICAISE, d’OULTREMONT, d’OREYE de LANTREMANGE, van OUTRYVE d’YDEWALLE, de PAS, de PAUL de BARCHIFONTAINE, PEERS de NIEUWBURGH, PLISSART de BRANTIGNIES, POURBAIX, POWIS de TENBOSSCHE, de PRET ROOSE de CALESBERG, van de PUT, van RAVESTEYN, de ROEST d’ALKEMADE OEM de MOESENBROECK, de ROYER de DOUR de FRAULA, de SCHIETERE de LOPHEM, t’SERSTEVENS, SIRAUT, van der STRATEN WAILLET, de TENDER, de TERWANGNE, de THEUX de MEYLANDT et MONTJARDIN, THOMAS, TYREL de POIX, d’UDEKEM d’ACOZ, ULLENS de SCHOOTEN, VERWILGHEN, de VIRON, de WASSEIGE, van de WERVE de SCHILDE, van de WERVE de VORSSELAER, de WITTE, d’YVE, ZOLLMAN, van ZUYLEN

XIII/2 – Isabelle de GHELLINCK, dame de Rynsacker, x Maximilien-François de la Woestyne, †1763, marquis de Becelaere, baron de Trabèze, brigadier des armées du Roi d’Espagne et capitaine au régiment des gardes wallonnes au service de S.M.C. en 1717, retraité en 1731. Dont : 

XIV – François, marquis de la WOESTYNE et de Becelaere, baron de Trabèze, membre du Conseil d’Etat de S.M.I. et R.A., x 1758 Eléonore de Coblentz, chanoinesse du chapitre de Prague. Dont :

XV/1 – Charles de la WOESTYNE, marquis de Becelaere, appelé marquis de la Woestyne, °1759, héritier de la grandesse d’Espagne de sa tante la princesse de Ghistelles, née Mélun-Richebourg, membre de l’ordre équestre de la Flandre Orientale, enseigne en 1776, puis sous-lieutenant au régiment des gardes-françaises en 1782, mestre de camp en second du régiment de Chartres-Dragons en 1784, capitaine des gardes de S.A.S. le duc de Chartres; son château en Cambrésis fut pillé un des premiers en 1789, x 18 avril 1780 Caroline Bruslart, mademoiselle de Genlis, †1786, présentée à la Cour le 7 mai 1780, dame pour accompagner Madame la Duchesse d’Orléans xx vers 1798 Louise Blin, °1768, †1851. Du second lit entre autres :

XVI/4 – Léocadie de la WOESTYNE, marquise de la Woestyne, °1799, †1877, chanoinesse honoraire du Chapitre de Sainte-Anne de Bavière à Munich en 1823, x Jean de Guchtenaere, °1793, †1848, chevalier, conseiller à la Cour de Cassation du royaume de Belgique, sans postérité.

XV/2 – Marie-Thérèse de la WOESTYNE, baronne du Saint-Empire, x 1782 Ernest de Coupigny d’Hénu, † 16 juin 1784, chevalier, appelé comte de Warlincourt, puis le comte de Coupigny, ancien officier de grenadiers au régiment des gardes wallonnes en Espagne. Dont deux fils.

X/2 – Eugénie de la KETHULLE, ° 25 juin 1662, x Dominique de Tuffoz (ou de Tuffo), d’origine italienne, major au service de S.M.C., tué au siège de Bruxelles. Dont postérité qui s’établit à Ath et environs.

X/5 – Adrien, dit aussi Ignace de la KETHULLE, °1678, x Louise-Thérèse de Haynin Wamberchies, fille Charles et d’Anne de le Vielleuze, xx Claire-Eugénie de Glarges, veuve de Jean-François Havet. Du premier mariage:

↓ Nicolas de la KETHULLE, qui suit XI

IX/2 – Françoise de la KETHULLE, † novembre 1651, x Théodore de Camargo, † le 10 avril 1678, inh. à l’église des Dominicains à Gand, avec épitaphe, baron du Saint Empire Romain, seigneur de Winenbouch, Helsfeld, etc., premier échevin de la Keure de Gand en 1660 et 1661, fils de Jean-Baptiste et d’Alexandrine Boddens, dame de Helsfeldt [Geneanet]

X/1 – Joannem de CAMARGO, bp 16 octobre 1649 à Bruges en l’église St Jacques

X/2 – Ignatium de CAMARGO

IX/3 – Florence-Thérèse de la KETHULLE, † 23 juillet 1662, x Wondelghem-lez-Gand 30 août 1663 Robert de Hénin-Liétard, † 20 septembre 1680, seigneur de Bourget, fils de Jean, baron de Fosseux, seigneur de Cuvillers et de Blicquy, et de Jossine de Dion, chanoinesse de Maubeuge, puis dame de Vion-Le-Val, Rosimbos, Demicourt, Parsonval, La Belle-Haye. s.p.


XI – Nicolas de la KETHULLE, †1778, colonel des gardes wallonnes au service de S.M.C., x (1745) Thérèse Thyerin, † 1787, dame d’Oostdonck, dernière du nom. Dont :

XII/1 – Louis de la KETHULLE, ° Ghislenghien 27 août 1750, † Gand 3 janvier 1826, éc., échevin des Parchons de Gand, obtint reconnaissance de noblesse et désignation comme membre du corps équestre de la Flandre orientale le 14 avril 1816, x Gand 10 février 1781 Colette van der Bruggen, °Gand 30 juillet 1760, y † 19 mars 1830, fille de François et de Marie-Anne van de Woestyne. Dont :

XIII/1 – Sophie de la KETHULLE, °1787, †1855 (photo coll. Mme Philippe-Edgar Detry), x 1809 Jean-Baptiste de Limon, °1787, †1839 [EPN1965, XI p.145]. Dont

453c7-3994248938

XIV/1 – Célestine de LIMON, °1810, †1879, x 1832 Pierre van Tieghem, °1804, †1886, ancien membre de la Chambre des Représentants, obtint le 31 octobre 1870 concession de noblesse et du titre de chevalier transmissible par ordre de primogéniture masculine, il obtint le 10 janvier 1885 autorisation pour lui et ses descendants de faire suivre leur nom de celui de « de Ten Berghe » (photo coll. Mme Philippe-Edgard Detry). de SÉJOURNET de RAMEIGNIES, BERNARD, DETRY

ValérieAlbert

XV/1 – Valérie-Marie-Ghislaine van TIEGHEM de TEN BERGHE, ° Gand 3 mai 1837, y † 7 février 1908, x Gand le 7 février 1863 Albert-Henri-Marie-Joseph-Ghislain de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (baron 1881), ° Rameignies 19 juillet 1830, y † 6 mars 1903 dans sa 73ème année. Le service funèbre eut lieu en l’église de Rameignies le mercredi 11 mars suivant à 10 heures. Il fut bourgmestre de Rameignies. Propriétaire du château de Rameignies, il y fit exécuter d’importantes restaurations et fit notamment ajouter un second étage. Il fut décoré de la Croix civique de 1ère classe, chevalier de l’ordre de Saint-Grégoire le Grand et officier de l’Ordre du Christ de Portugal. Veuf en 1860 d’Elisabeth-Thérèse-Marie-Ghislaine Behaghel, ° Ypres 25 avril 1829, †château de Rameignies 12 octobre 1860 à l’âge de 31 ans (photo coll. Mme Philippe-Edgard Detry). Du second mariage d’Albert :

de Séjournet de Rameignies - blason 1822

Blanche de Séjournet de Rameignies (1869-1942) coll. Mme Philippe-Edgar Detry

XVI/1 (cinquième enfant d’Albert) – Blanche-Eléonore-Valérie-Marie-Jeanne-Ghislaine de SÉJOURNET de RAMEIGNIES, ° Rameignies 22 septembre 1869, † Gand 7 septembre 1942, x Gand 16 avril 1895 Raoul-Marie-Constantin-Hubert van Hoobrouck ten Hulle, éc., ° Gand 26 novembre 1856, y † 12 mars 1908, avocat, fils d’Edmond, qui obtint le 15 mai 1886 reconnaissance de noblesse, et d’Emma de Keyser. Sans hoirs (photo coll. Mme Philippe-Edgard Detry).

Raoul dSdR au piano Photo de Baudouin de Séjournet de Rameignies coll. Mme Philippe-Edgar Detry

XVI/2 (sixième enfant d’Albert) – Raoul de SÉJOURNET de RAMEIGNIES, auteur du quatrième rameau, x Marguerite Kervyn d’Oud Mooreghem (photo coll. Mme Philippe-Edgard Detry) (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet)

XVII/1 – Marie-Antoinette de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 2 | Livre de Raison des Séjournet)

XVII/2 – Suzanne de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 2 | Livre de Raison des Séjournet)

XVII/3 – Jacques de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 2 | Livre de Raison des Séjournet)

XVII/4 – Françoise de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 2 | Livre de Raison des Séjournet◪ BERNARD, DETRY

XVII/5 – Baudouin de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 2 | Livre de Raison des Séjournet)

XV/2 – Jean van TIEGHEM de TEN BERGHE, chevalier, °1841, †1899, x Rosalie van den Bogaerde, °1848, †1924. Dont :

XVI – Chevalier (1899) Pierre van TIEGHEM de TEN BERGHE, °Gand 15 avril 1885, †Heusden 7 novembre 1964, ancien bourgmestre de Heusden-lez-Gand, x Oostakker 27 mai 1909 Christine Morel de Westgaver, °Gand 3 mars 1888, †Ostende 2 février 1970  van TIEGHEM de TEN BERGHE, de BORREKENS, de FAESTRAETS, MERTENS de WILMARS, POWIS de TENBOSCCHE, de SCHIETERE de LOPHEM, THIJSSEN, de WITTE de HAELEN

XV/3 – Paul van TIEGHEM de TEN BERGHE, éc., °1845,+1921, x Adèle Boyaval, °1844, †1900. Dont :

XVI – Marie van Tieghem de Ten Berghe, °1880, †1940, x Léon de la Roche, °1877, †1942, éc., bourgmestre de Thieusies, membre du Conseil supérieur de la Chasse  de la ROCHE, EWBANK, WERY

046c0-4044014945-1

XIV/2 – Julien de LIMON, °1812, †1862 (photo coll. Mme Philippe-Edgar Detry), x 1841 Emerence Papeleu, °1813. Dont :

566da-4145412475-1

XV/1 – Alfred de LIMON, éc., °1847, †1917, obtint le 30 juillet 1888 reconnaissance de noblesse, obtint le 21 juin 1889, autorisation pour lui et ses descendants de joindre à leur nom celui de « Triest » (photo coll. Mme Philippe-Edgar Detry), x Gand 27 mai (28 mai) 1872 baronne Irène Triest et de Gits, °1852, †1907, fille du baron Prosper et d’Adèle Parasiers. Dont entre autres :

XVI/2 – Geneviève de LIMON TRIEST, °Evergem 15 juin 1874, dernière Grande Dame du Béguinage princier de Bruges, fondatrice et supérieure générale honoraire des Filles de l’Eglise, prieure générale honoraire du Monastère de la Vigne

XVI/3 – Fernand de LIMON TRIEST, éc., °Gand 14 décembre 1877, ingénieur, x Tronchiennes 3 juin 1908 Geneviève CASIER de ter BEKEN, °Gand 21 mars 1885, fille du baron Amand et de Berthe de la KETHULLE de RYHOVE  (voir degré XV ci-après)  de LIMON TRIEST, d’ANSEMBOURG, CAPART, HERRY, ORTS, PRIOUX de BAUDIMONT, de VICQ de CUMPTICH

XIV/3 – Elodie de LIMON, °Ypres 2 août 1824, †Anvers 1er janvier 1889, x Gand 2 octobre (3 octore) 1843 Edmond de Potter, ° Gand 8 novembre 1818, †Anvers 27 avril 1884  de POTTER, de BODIN de GALEMBERT, de CASSAGNE, de CHANGY, CLERFAŸT, CRABBE, DE LEENEER, DOAN, DONNET, HENUSSE, van der HOFSTADT, d’HOOP, NAS, van de PUT, TAYMANS, TERLINDEN

XIII/2 – Emmanuel de la KETHULLE, éc., ° Gand 24 décembre 1792, y † 1 avril 1864, x Gand 29 avril (1 mai) 1824 Marie-Françoise Schoorman, ° Gand 11 juillet 1792, y † 13 mars 1878.

XIV/1 – Amand de la KETHULLE, ° Gand 21 février 1826, † Beveren-Waes 31 août 1883, éc. x Beveren-Waes 10 octobre 1850 (sa cousine) Sidonie de la KETHULLE de BOLSELE de RYHOVE, ° Gand 1 mars 1828, † Beveren-Waes 20 janvier 1913, fille de Philippe-Louis de la KETHULLE de BOLSELE et de Sophie Versmessen, petite-fille de Nicolas de la KETHULLE de BOLSELE et de Rosalie Annez (voir XIV ci-après). Dont Werner et Godedroid (x Berthe Ysebrant de Lendonck).

22 Werner de la Kethulle de Ryhove 1

XV/1 – Werner de la KETHULLE de RYHOVE, ° Gand 1 novembre 1851, † Beveren-Waes 12 février 1930, inh. dans le caveau familial à Beveren le 17 février 1930. Conseiller provincial de la Flandre Occidentale, conseiller communal de Beveren-Waes, président de la Société de Secours Mutuel « ‘s Volks Welzijn », président d’honneur de la Société mutuelle « Boeren Welzijn », vice-président de la Fédération des Mutualités du Pays de Waes, président du Conseil des Marguilliers, membre fondateur de la fabrique de l’église Saint-Martin, membre fondateur du Comité Agricole de Beveren-Waes. Werner et son frère Godefroid obtinrent le 21 juin 1889 autorisation de faire suivre leur nom de celui de de Ryhove x Saint-Nicolas (Waes) 10 juin 1885 Marie de Schoutheete de Tervarent, ° Saint-Nicolas 15 août 1862, † Beveren-Waes 19 février 1938, dont cinq enfants :

XVI/1 – Arnold de la KETHULLE de RYHOVE, °Saint-Nicolas (Waes) 8 mai 1886, † Knokke 21 avril 1958, volontaire de guerre 1914-18, s.p..

Alix de la KETHULLE de RYHOVE

XVI/2 – Alix-Laure de la KETHULLE de RYHOVE, °Beveren-Waes 29 septembre 1888, †Anvers 2 mai 1965, Congréganiste de la Ste Vierge, x 30 décembre 1922 baron Raymond de Waha, °Luxembourg 16 mai 1877, y † 10 août 1942, directeur général de l’agriculture, membre du Gouvernement du Grand-Duché, chargé d’affaires du Grand-Duché aux Etats-Unis, s.p.

11 Simonne de la KETHULLE de RYHOVE avant 1948

XVI/3 – Marie-Simonne de la KETHULLE de RYHOVE, ° Beveren-Waes 8 septembre 1893, † Mons 3 mars 1983, inh. à Masnuy-Saint-Jean (Jurbise), x Beveren-Waes 18 juillet 1923 Baudouin van de Kerchove, éc., ° Wavre-Sainte-Catherine 4 avril 1891, † Bruxelles 9 septembre 1977. Volontaire de guerre 1914-1918 au 3ème Régiment de Lanciers (bataille d’Orsmael, près de Tirlemont). Ils eurent cinq enfants :

XVII/1 – Marie-Thérèse van de KERCHOVE, °Ruien 5 mai 1924, † Etterbeek 1er novembre 2011, religieuse de la Vierge Fidèle sous le nom de Mère Marie de la Providence, puis sous le nom de Soeur van de Kerchove. Le 25 octobre 1990, Mère Supérieure de la Congrégation de la Vierge Fidèle à Bruxelles.

XVII/2 – Ghislaine van de KERCHOVE, °Ruien 23 août 1925, conseillère de S.A.R. la Princesse Liliane (seconde épouse du Roi Léopold III), x Edmond Trépagne, volontaire de guerre 1940-1945, prisonnier de guerre 1940-1945, s.p.

4370a-34229876551
XVII/3 – Anne van de KERCHOVE, °1927, †2020, volontaire Saint-Vincent de Paul pendant la Seconde Guerre mondiale, médaille de Reconnaissance de la Croix-Rouge, x 1951 Adrien de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (jonkheer), °1924, †1996. Volontaire de guerre, officier de l’Infanterie (1946), officier des Troupes blindées au 3ème Régiment de Lanciers (1950), puis au Centre d’Instruction des Troupes blindées à Bourg-Léopold (1952-1970), Ground Liaison Officer (GLO) au 10ème Wing des Chasseurs-Bombardiers à Kleine-Brogel (1970-1975) (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet)

de Séjournet de Rameignies - blason 1822

XIX/1 – Eric de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet

XIX/2 – Christian de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet)

XIX/3 – Etienne de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet

XIX/4 – Thierry de SÉJOURNET de RAMEIGNIES (→ tome 1 | Livre de Raison des Séjournet

XVII/4 – Alix van de KERCHOVE, °Ruien 27 mai 1929, † Huy 11 octobre 2011, x Schaerbeek 8 septembre (11 septembre) 1951 (mariage dissous) Michel Gilain, ° Noville-sur-Mehaigne 24 avril 1927, entrepreneur, fils d’Ernest et de Suzanne Dawans. Dont : Marc, Johnny et Benoît

XVII/5 – Werner van de KERCHOVE, éc., ° Ruien 30 septembre 1931, † Waremme 14 octobre 2006, technicien agronome colonial, x Baudouinville (Congo) 18 juin (Albertville 11 juin) 1956 Françoise Mertens, °Aruba (Antilles néerlandaises) 18 août 1936, fille d’Antoine et de Thérèse Cassart. Dont : Xavier, Luc et Patrick

XVI/4 – Hedwige de la KETHULLE de RYHOVE, °Beveren-Waes 18 avril 1897, x Anvers 9 juin 1901 Ludovic Van de Vin, °Anvers 9 juin 1901, sans postérité

XVI/5 – Philippe de la KETHULLE de RYHOVE, °Beveren-Waes 15 octobre 1900, y † 15 mars 1901

XV/2 – Godefroid de la KETHULLE de RYHOVE, ° Gand 28 avril 1856, † Ixelles 11 février 1939. Godefroid et son frère Werner obtinrent le 21 juin 1889 autorisation de faire suivre leur nom de celui de de Ryhove, x Bruxelles 27 octobre 1894 Berthe Ysebrant de Lendoncq, ° Schaerbeek 1er juillet 1860, † Bruxelles 24 juillet 1927, fille de Louis et d’Ermelinde van Male de Ghorain  de la KETHULLE de RYHOVE, LE GRELLE, PLOEGAERT.
Durant la Première Guerre mondiale, Godefroid et Berthe perdirent leur fils Amaury-Werner de la KETHULLE De RYHOVE
. Né le 8 août 1895, ce dernier servit comme soldat de deuxième classe au 4e régiment de Lanciers et succomba s.p. le 17 avril 1916 à ses blessures en l’Ambulance Elisabeth, sise rue des Moulins à Calais. Selon son acte de décès, il fit partie du 2e régiment de Guides (selon un tableau, réalisé vraisemblablement post mortem, il revêt l’uniforme du 2e régiment de Guides). Un monument lui est dédié à Beveren-Waas, son village natal.  

Amaury-Werner de la Kethulle de Ryhove (1895-1916)

XIV/2 – Mélanie de la KETHULLE, ° Gand 4 septembre 1829, y † 26 juin 1877, x Gand 1 juin 1845 Edmond de la KETHULLE de BOLSELE de RYHOVE, éc., °Gand 3 mai 1830, y † 23 août 1902 (voir degré XIV ci-après). Il obtint le 16 juin 1890 autorisation, ainsi que ses filles de joindre à leur nom celui de « de Ryhove », fils de Philippe et de Sophie Versmessen. Dont Rosine (voir degré XV/1 ci-après).

XIV/3 – Louise-Marie de la KETHULLE, °1833, †1914, x 1857 Gustave Wolters, °1831, †1914, éc., fils de Mathias-Joseph et de Rosalie Verschaffel  WOLTERS, de BERG, de COSTER, DELACROIX, DRAGUEZ de HAULT, de HAAN, HAGE, de HARENNE, le JEUNE, de KERCHOVE de DENTERGHEM de PINTO, LIEBKIND, LIPPENS, MALCOLM SUBHAN, le MAIRE, MALOU, de MEESTER de HEYNDONCK, MISSELYN, MOREAU de BELLAING, de PIERPONT, VEROUGSTRAETE, WATERLOOS

XIII/3 – Louis-Philippe de la KETHULLE, éc., Gand 16 novembre 1794, † Gentbrugge 5 septembre 1872, x Gand 26 avril 1822 Justine van den Hecke, °Gand 22 juillet 1794, † Gentbrugge 3 octobre 1866. Dont :

XIV/1 – Eugène de la KETHULLE de RYHOVE, éc., °Gand 19 février 1823, y † 12 novembre 1897, membre du conseil provincial de la Flandre orientale, obtint en 1889 autorisation de faire suivre son nom celui de « de Ryhove », x Gand 11 juin 1850 Gabrielle de Ghellinck, °Gand 12 février 1830, y † 18 novembre 1861

XV/1 – Baron (en 1921) Adrien de la KETHULLE de RYHOVE, °Gand 4 avril 1851, y † 9 mars 1933, premier président émérite de la Cour d’Appel de Gand, obtint en 1921 concession du titre de baron transmissible par ordre de primogéniture masculine, x Gand 11 novmebre 1875 Irène van Pottelsberghe de la Potterie, °Gand 6 août 1851, y † 13 juin 1930  de la KETHULLE de RYHOVE, CARTON de WIART, de CAZES, de GHELLINCK d’ELSEGHEM, van den HECKE, NOLF

d87ad-1431965849-1

XV/2 – Ferdinand de la KETHULLE de RYHOVE, éc., °Gand 3 juillet 1852, y † 19 décembre 1921 (photo coll. Mme Philippe-Edgard Detry), x Gand 4 janvier 1883 Anna Pauli, °Gand 11 janvier 1859, y † 9 août 1931  de la KETHULLE de RYHOVE, de BROWNE, de CARITAT de PERUZZIS, de HEMPTINNE, de NEVE de RODEN

XV/3 – Henri de la KETHULLE de RYHOVE, éc., °Gand 18 septembre 1854, † Saint-Michel 15 juillet 1929, conseiller provincial, x Saint-André-lez-Bruges 24 mai 1880 Victorine Coppieters, °Bruges 25 février 1861, † Saint-Michel 18 mars 1934  de la KETHULLE de RYHOVE, BELTJENS, BLONDEAU, BOUCHER, CORNET d’ELZIUS de PEISSANT, DELVAUX de FENFFE, de DIESBACH BELLEROCHE, DONNAY de CASTEAU, le FEVERE de TEN HOVE, FRATERS, GLENISSON, GOETHALS, de HONTHEIM, d’HOOP, MIGNON, NOTHOMB, RITTWEGER de MOOR, SCHEYVEN, de TERWANGNE, de WITTE

XV/4 – Joseph de la KETHULLE de RYHOVE, éc., °Gand 4 août 1857, y † 1er décembre 1905, x Grammont 16 mai 1882 Anna Van Cleemputte, °Grammont 14 mars 1859, † Gand 23 juillet 1939  de la KETHULLE de RYHOVE, d’ARIAN, BRIBOSIA, DAEL, DELFORGE, DONNAY de CASTEAU, KERVYN de MEERENDRE, de MEEUS d’ARGENTUEIL, PERKINOFF

XIV/2 – Marie de la KETHULLE de RYHOVE, °1825, †1902, x Jules van Pottelsberghe de la Potterie, °1818, †1890, éc., bourgmestre de Vinderhaute, obtint le 22 décembre 1885 autorisation pour lui et ses descendants de joindre à leur nom celui de « de la Potterie »  van POTTELSBERGHE de la POTTERIE, de CARTIER d’YVES, GOETHALS, van den HECKE, de la KETHULLE, OLDENHOVE de GUERTECHIN, PAPEIANS de MORCHOVEN, d’URSEL

XIV/3 – Jules de la KETHULLE de RYHOVE, éc., °Gand 13 octobre 1828, † Gentbrugge 3 octobre 1903, obtint en 1889 autorisation de faire suivre son nom de celui de « de Ryhove », x Ypres 17 juin 1856 Ida de Neckere, °Ypres 20 décembre 1832, † Gand 18 mars 1918  de la KETHULLE de RYHOVE, CASIER de ter BEKEN, COPPIETERS ‘t WALLANT, DONS de LOVENDEGHEM, EECKHOUT, EEMAN, della FAILLE de LEVERGHEM, GOETHALS, GROVERMAN, HOUTART, de KERCHOVE d’EXAERDE, de LIMON TRIEST, de POTTER de ten BROECK, de POTTER d’INDOYE, van PRADELLES de PALMAERT, de STAERCKE

XII/3 – Nicolas-Ignace de la KETHULLE de BOLSELE, °1760, †1817, éc., obtint le 14 avril 1816, reconnaissance de noblesse, x Rosalie Annez, °1772, †1835. Dont :

XIII – Philippe-Louis de la KETHULLE de BOLSELE, °Beveren 6 janvier 1797, y †22 janvier 1882, x Sophie Versmessen, °Beveren 14 avril 1790, † Beveren 30 avril 1859, fille d’Antoine et de Marie Nys. Dont :

XIV – Edmond de la KETHULLE de BOLSELE de RYHOVE, éc., °Gand 3 mai 1830, y † 23 août 1902, il obtint le 16 juin 1890 autorisation, ainsi que ses filles de joindre à leur nom celui de « de Ryhove », x Gand 1 juin 1845 Mélanie de la KETHULLE, °Gand 4 septembre 1829, y † 26 juin 1877, fille d’Emmanuel de la KETHULLE (voir degré XIV/2 ci-avant)

XV/1 – Rosine de la KETHULLE de BOLSELE, ° Gand 15 mars 1855, † Etterbeek 24 avril 1912, x Gand 11 juillet 1878 Georges de Kerchove de Denterghem, éc., ° Gand 8 janvier 1855, † Saint-Josse-ten-Noode 11 janvier 1894, fils du comte Ernest et de la marquise Lénoie Rodriguez d’Evora y Vega  de KERCHOVE de DENTERGHEM, COGET, de GHELLINCK d’ELSEGHEM, de GRUBEN, de HEMPTINNE, JANSSENS de VAREBEKE, de MONTPELLIER d’ANNEVOIE, PARMENTIER, PLISSART, RUFO de BONNEVAL de la FARE, des COMTES de SINOPOLI de CALABRE, SOENENS, de SMET d’OLBECKE, van RIJCKEVORSEL

Constance Séjournet ∞ 1790 Ferdinand Houzeau de Milleville

FILIATION

Jehan Séjournet, “l’aisne” x Marghe de le Rosière
Jehan Séjournet x Marguerite Parti
Jacques Séjournet x Isabiel Saumon
Joachim Séjournet x Jenne de Montigny
François Séjournet x Marguerite Ghodin
Jacques Séjournet x Isabeau Sallet
Henri Séjournet x Jeanne de le Vielleuze
Jacques Séjournet x Anne Maroquin
Jacques Séjournet x Elisabeth Ponthieu
Louis-Philippe Séjournet x Marie-Anne de la Catoire
Constance Séjournet x 1790 Ferdinand Houzeau de Milleville

DESCENDANCE | HOUZEAU de MILLEVILLE, de BRIEY, de BROQUEVILLE de VINCK de deux ORP, de CAMBRY de BAUDIMONT, CARDON de LICHTBUER, du CHASTEL de la HOWARDERIE, COUSEBANT d’ALKEMADE, DESCLÉE de MAREDSOUS, de DORLODOT, de FAVEREAU de JENERET, d’HOOP, van de KERCHOVE, KERVYN de MARCKE ten DRIESSCHE, LE FEVERE de TEN HOVE, de LIEDEKERKE de PAILHE, de LOSSY, LUNDEN, del MARMOL, MOREL de WESTGAVER, du ROY de BLICQUY, du SART de BOULAND, de VINCK

1.1.4.6.14.6.4.6.9.3.2 | Constance Séjournet, ° château Le Quesnoy 18 septembre 1749, bp à Blicquy, † Ath 23 mars 1834, fille de Louis-Philippe et de Marie de la Catoire, x Mons 30 juin 1790 Ferdinand Houzeau, seigneur de Milleville, ° Mons, bp à Saint-Germain, le 25 octobre 1739, y décédé le 30 septembre 1814, seigneur de Milleville, d’une famille originaire du comté de Hainaut-Mons. Il avait épousé en premières noces Célestine-Thérèse-Josèphe Grart, † 11 mars 1787, dame de Floremprés. Il était le fils d’Antoine-Joseph-Sigismond Houzeau, seigneur de la Perrière et de Marie-Anne-Joseph du Belloy, dame de Milleville, et petit-fils de Joseph-Antoine Houzeau, seigneur de la Perrière, anobli par lettres patentes du 7 février 1718, émanées de la chancellerie de l’Empire, et confirmées par lettre régulière du 14 septembre 1735, avec rétroaction à la date des premières [ANB1929-1930, p11][GOR1933, p. 201][FOR1976].

XII/1 – Jean-Baptiste HOUZEAU de MILLEVILLE, ° Mons-Saint-Germain 2 juillet 1793, † 18 juillet 1872, x Bruxelles 27 septembre 1820 Marie-Flore-Antoinette de Maleingreau d’Hembise, ° Ath 29 juin 1790, †1864, fille de Charles, et de Marie-Hélène Horion.

XIII/1 – Marie-Adèle HOUZEAU de MILLEVILLE, ° Bruxelles 26 septembre 1821, † Tournai 30 mars 1848, x Blicquy 12 mai 1841 Edouard de Cambry de Baudimont, éc., ° Tournai 14 décembre 1812, † Celles 24 août 1887, bourgmestre de Celles.

XIV/1 – Victor de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Tournai 18 septembre 1842, y † 10 mars 1912, x Gand 5 avril 1869 Léocadie Le Fevere de Ten Hove, ° Gand 27 décembre 1840, † Tournai 7 mai 1910

XIV/2 – Valérie de CAMBRY de BAUDIMONT, ° Tournai 27 mars 1844, † Escanaffles 29 janvier 1911, x Celles-Molembaix 21 juin 1866 Alexandre Cousebant d’Alkemade, ° Audenarde 26 avril 1840, † Bruxelles 2 novembre 1922, lieutenant-général d’artillerie, Ministre de la Guerre (1899-1907), Aide de camp honoraire de S.M. le Roi Léopold II (1907-1909), fils Jacques Cousebant d’Alkemade de Waspick, et de Léocadie de Formonoir de la Cazerie.

XV/4 – Pauline COUSEBANT d’ALKEMADE, ° Ixelles 27 juin 1871, † Conneux 3 octobre 1942, x Bruxelles 19 avril 1900 Emmanuel del Marmol (baron), °1866, †1952, commissaire honoraire de l’arrondissement de Dinant  del MARMOL, CIANI, de CRESSAC de SOLEUVRE, de HALLOY de WAULSORT, MOENS de HASE, MONTENS d’OOSTERWICK de JACQUIER de ROSÉE, PECSTEEN de BUYTSWERVE, PIERS de RAVESCHOOT, PLISSART de BRANDIGNIES, de WAHA-BAILLONVILLE

XIV/3 – Odile de CAMBRY de BAUDIMONT, ° Tournai 6 juin 1845, † Gentbrugge 20 mars 1916, x Tournai 10 juin 1868 Iréné-Ferdinand Le Fevere de Ten Hove (chevalier), ° Gand 13 novembre 1837, † Gentbrugge 19 octobre 1912, qui avait contracté une première alliance en 1863 avec Eveline de Meester de Ravestein. Il hérita du château ‘Le Camp’ à Gentbrugge. Du second lit :

XV/1 – Henri LE FEVERE de TEN HOVE, °1869, †1874

XV/2 – Adèle LE FEVERE de TEN HOVE, ° Gand 28 février 1871, † Gentbrugge 15 février 1940, x y 29 juillet 1896 Jean Cardon de Lichtbuer, °1868, †1947

XVI/1 – Antoine, dit Tony CARDON de LICHTBUER

XVI/2 – Ghislaine CARDON de LICHTBUER, °Gand 14 mars 1899, x Gentbrugge 28 septembre 1926 Ives, dit Yves de Vinck (baron), °1899, †1979 ◪ de VINCK, van AERSSEN BEIJEREN van VOSHOL, GOETHALS, SNYERS

XVI/3 – Anne-Marie CARDON de LICHTBUER, °Gand 20 février 1900, en religion Sœur Anne-Marie de Saint-Jean, des Sœurs de Sainte-Marie de Namur, missionnaire à Leverville (Congo)

XVI/4 – André CARDON de LICHTBUER, ° Gand 1 mai 1902, en religion Père Dominique, à l’abbaye de la Trappe de Caldey (G.G.)

XVI/5 – Hedwige CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 29 mai 1905

XVI/6 – Irénée CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 29 mai 1905, en religion Dom Irénée, religieux missionnaire bénédictin au Katanga.

XVI/7 – Béatrice CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 27 avril 1908, en religion Sœur Marie-Colette, missionnaire bénédictine au Katanga.

XVI/8 – Lidwine CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 5 octobre 1909

XVI/9 – Chantal CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 23 août 1912, x y 5 juillet 1934 Gérald Morel de Westgaver, éc., conseiller à la Cour d’appel de Gand, président au Conseil de Guerre de Gand, °1902 ◪ MOREL de WESTGAVER, de la CROIX, de JAMBLINNE de MEUX, van de VYVERE

XVI/10 – Hubert CARDON de LICHTBUER, ° Gentbrugge 4 décembre 1913, ingénieur construction civil, capitaine-commandant de réserve, x Wyneghem 18 juillet 1941 Armande Cardon de Lichtbuer, °1920  CARDON de LICHTBUER.

3eeb1-1188066357-2

XV/3 – Gustave LE FEVERE de TEN HOVE (chevalier 1912), °Gand 3 avril 1872, † Gentbrugge 9 décembre 1954, conseiller provincial, échevin de Gentbrugge, résidant au château ‘Le Camp’ à Gentbrugge, x Vladsloo 8 octobre 1898 Marie-Thérèse de Crombrugghe de Picquendaele, baronne, °1877, †1957

XVI/1 – Elisabeth LE FEVERE de TEN HOVE, ° Gentbrugge 4 octobre 1903, † Etterbeek 17 avril 1971, x Gentbrugge 14 juin 1933 Gérard d’Hoop, éc., °1906, †1991 ◪ d’HOOP, BEECKMANS de WEST MEERBEECK, BURNS, NAVEAU.

XVI/2 – Suzanne LE FEVERE de TEN HOVE, °Gentbrugge 3 mai 1905, † Ixelles 19 janvier 1967, x Gentbrugge 14 septembre 1926 Roger Kervyn de Marcke ten Driessche, °1896, †1965 KERVYN de MARCKE ten DRIESSCHE, BEECKMANS de WEST MEERBEECK, DESCLEE de MAREDSOUS, GEELHAND de MERXEM, KERVYN de MEERENDRE, MATHIEU

XIV/4 – Paul-Prosper de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Tournai 27 septembre 1846, † Velaines 8 mars 1929, x Tournai 3 mai 1870 Pauline de Cambry de Baudimont, °1848, †1922, fille de Prosper, et de Félicie La Haise de Fontenelle.

XV/1 – Georges de CAMBRY de BAUDIMONT, ° Tournai 2 mars 1871, † Celles 7 mai 1877.

XV/2 – Émile de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Tournai 20 février 1872, † Celles 4 août 1935, x Gand 26 avril 1900 Marie-Julie-Albertine-Ghislaine Vercruysse de Solart, ° Gand 21 janvier 1875, † Ixelles 24 février 1959, Congréganiste de Notre-Dame des Sept Douleurs, fille d’Astère, et de Pauline Bracq.

XVI/1 – Paul de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., avocat, juge suppléant au tribunal de première instance de Bruxelles, ° Gand 13 octobre 1905, † Bruxelles 23 décembre 1991.

XV/3 – Marie de CAMBRY de BAUDIMONT, ° Tournai 14 juin 1873, † Celles-lez-Tournai 3 mars 1937.

XV/4 – Joseph de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Tournai 18 juillet 1874, † accidentellement au château d’Archimont à Velaines 29 août 1932, Président d’honneur de la Confrérie du St Sacrement, Président d’honneur du Cercle d’A.C.J.B., Membre de l’Hospitalité Belge de Notre-Dame de Lourdes, Membre des Confréries du Sacré-Coeur et Notre Dame du Rosaire, x Courtrai 6 juin 1923 Marie-Louise Volbrecht, °1887, fille de Louis, et de Delphine Vercruysse, s.p..

XV/5 – Xavier de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Tournai 8 octobre 1875, † Velaines 2 juin 1910, x Hyon 22 février 1905 Marguerite Bécasseau, °1877, †1951, fille d’Eugène, et de Marie-Louise Rouvez.

XVI/1 – Jean de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Hyon 27 décembre 1905, y † 16 juin 1957, x Uccle 16 septembre 1930 Cécile Stiénon du Pré, °1904, fille du baron Ludovic, et de Caroline de la Riva-Agüero (des marquis de Monte-Alegre de Aulestia) ◪ de CAMBRY de BAUDIMONT, BEAUCARNE, de BROUWER

XVI/2 – René de CAMBRY de BAUDIMONT, éc., ° Hyon 26 février 1907, x Mont-Saint-Aubert 22 juillet 1931 Marie-Madeleine de la Croix d’Ogimont, °1910, fille d’Arthur, et de Cécile (des marquis) Ruffo de Bonneval de la Fare  de CAMBRY de BAUDIMONT, de BEHAULT, de la MOTTE BARAFFE, d’OVERSCHIE de NEERYSSCHE, ROELOFFS

XVI/3 – Marie-Louise de CAMBRY de BAUDIMONT, ° Hyon 11 mars 1908, y x 29 octobre 1929 Christian van de Kerchove, ° Tournai 5 février 1906, fils de Félix, et de Jeanne Stiénon du Pré  van de KERCHOVE, van de GENT

XIII/2 – Pauline HOUZEAU de MILLEVILLE, °Blicquy 28 juin 1823, † Blicquy 1 février 1856, x château d’Autreppe à Blicquy 5 septembre 1848 Alphonse-Edouard de Lossy, °Tournai 4 septembre 1808, †1903 [ANB1912, II, p. 62]

XIV/1 – Flore de LOSSY, ° 26 septembre 1849, † Hérinnes 21 février 1899

XIV/2 – Henriette de LOSSY, ° Hérinnes-lez-Pecq 9 mars 1851, † Bruxelles 29 décembre 1905, x Tournai 2 avril 1872 Gustave du Roy de Blicquy, °Blicquy 13 juillet 1842, † 3 mars 1924, conseiller à la Cour de Cassation [EPNB1967, XVI]

XV/1 – Germaine du ROY de BLICQUY, ° Bruxelles 28 février 1878, †1974, x Blicquy 2 juillet 1901 Léopold Lunden (baron), ° 11 juin 1868, † 11 septembre 1921 [ANB1912, II, p. 65][EPNB1965, XI]

XVI/1 – René LUNDEN (baron), ° Bruxelles 2 juin 1902, capitaine de réserve à l’aéronautique militaire, mort pour la Belgique à Chelsea (G.B.) 3 avril 1942.

XVI/2 – Monique LUNDEN (baronne), ° Humbeek 10 juin 1903, † Vierset-Barse 29 novembre 1942 x Humbeek 24 novembre 1925 Emmanuel de Liedekerke de Pailhe (comte), bourgmestre de Pailhe, °1898, †1963 [EPNB1965, XI]  de LIEDEKERKE de PAILHE, CARETTE, HEIJMANS, del MARMOL, de WALQUE, XHENEUMONT

XVI/3 – Guy LUNDEN (baron), °Humbeek 26 mai 1904, †1995, lieutenant-colonel B.E.M. e.r., x Corroy-le-Château 6 mai 1930 Anne de Trazegnies d’Ittre (marquise), °1908 ◪ LUNDEN, de BROUWER, CLEENEWERCK de CRAYENCOUR, de COOMAN, de le COURT, DUMONT de CHASSART, del MARMOL, t’SERSTEVENS

XVI/4 – Christine LUNDEN (baronne), ° Humbeek 5 juin 1905, †1972, x Humbeek 29 août 1929 Guillaume de Briey (comte), docteur en droit, capitaine d’aviation, °1902, † pour la Belgique à Holsbeek 15 mai 1940 [EPNB1985].

XVII/1 – Viviane de BRIEY (comtesse), °1930, x 1950 Paul-Charles de Favereau de Jeneret, °1922, †  de FAVEREAU de JENERET, LAGASSE de LOCHT, de HEMPTINNE, DUPUIS

XVII/2 – Arlette de BRIEY (comtesse), °1931, x 1952 Baudouin de Broqueville de Vinck de deux Orp, °1928  de BROQUEVILLE de VINCK de deux ORP

XVII/3 – Bertrand de BRIEY (comte), °1934, x 1958 Marie-Antonine Dumont de Chassart, °1928  de BRIEY, ESCOYEZ, GOSSIAUX, PATZELT

XVII/4 – Xavier de BRIEY (comte), °1937, x 1963 Béatrice de Schaetzen  de BRIEY, de LOBKOWICZ

XVII/5 – Philippe de BRIEY (comte), °1938

XV/2 – Paul du ROY de BLICQUY, ° Bruxelles 22 novembre 1879, † Woluwé-Saint-Pierre 8 mars 1965, capitaine aviateur de réserve honoraire, x A) Pepinster 12 septembre 1906 (mar. diss. 27 décembre 1932) Marie-Louise Davignon (vicomtesse), °1883, † 3 juillet 1957 ; B) Paris 12 mai 1936 Andrée Herest, °7 juin 1888, qui avait épousé en premières noces (mar. diss.) Georges Glémot. Du premier lit

XVI/1 – Jacques du ROY de BLICQUY, éc., ° Pepinster 25 juillet 1907, x Bruxelles 23 avril 1930 Paule de Cumont, ° Bruxelles 12 décembre 1908

XVII/1 – Michèle du ROY de BLICQUY, °1931, x : A) 1951 (mar.diss. 1958) François du Chastel de la Howarderie (comte), ° Bruxelles 10 octobre 1924; B) Chelsea (G.B.) 19 mars 1958 Albert de Castellane (comte), °1924  A) DETROY  B) de CASTELLANE, WATSON

XVII/2 – Claude du ROY de BLICQUY, éc., °1940, x : A) 1963 Régine van de Werve de Schilde, °1943, † ; B) Yvette Sepulchre  du ROY de BLICQUY, NOLET de BRAUWERE van STEELAND

XVI/2 – Serge du ROY de BLICQUY, éc., ° Immun 25 avril 1909, ingénieur, volontaire de guerre 1940-45 dans l’armée française x : A) Paris (XVI) 30 juin 1937 (mar. diss. 1941) Jeannine Regnart, °1916, ; B) 1943 (mar. diss. 1946) Louise-Marguerite Giraud, °1919 ; C) 1946 Reine Lambert, °1925  du ROY de BLICQUY

XVI/3 – Roland du ROY de BLICQUY, ° Paris 19 juin 1921, x Bruxelles 30 juillet 1942 Reine van de Walle de Ghelcke, °1915  du ROY de BLICQUY, de POMEREU d’ALIGRE, COTTON

XV/3 – Marie du ROY de BLICQUY, ° Blicquy 14 juin 1887, † Floreffe 21 novembre 1987, x Blicquy 2 septembre 1924 Vincent Desclée de Maredsous, éc., ° Tournai 27 août 1875, † Maredsous 30avril 1946, Hospitalier de Notre-Dame de Lourdes, Président de la Conférence de Saint Vincent de Paul de la Paroisse Saint-Jacques

XVI/1 – Bernadette DESCLEE de MAREDSOUS, °1925, x 1949 Pierre de Dorlodot (baron 1934), °1922, volontaire de guerre [EPNB1962, V]  de DORLODOT, de RADIGUES de CHENNEVIERE, du MONCEAU de BERGENDAEL, DELLOYE, NEVE de MEVERGNIES, du FONTBARE de FUMAL, de BROQUEVILLE

XIV/3 – Marie de LOSSY, ° 8 mai 1852, †1916, x Hérinnes-lez-Pecq 14 avril 1877 Léopold du Roy de Blicquy, ° Blicquy 10 janvier 1839, † Aubechies 26 janvier 1884 ◪ du ROY de BLICQUY

XIII/3 – Zoé HOUZEAU de MILLEVILLE, ° Bruxelles 8 mars 1826, † Tournai 5 mars 1855, x Blicquy 22 mai 1849 Idesbalde du Sart de Bouland (baron 1869), ° Tournai 23 avril 1822, † Moustier 26 mars 1902, bourgmestre de Moustier de 1869 à 1902, (xx château de Molembaix 6 août 1856 Caroline de la Croix, °1832, †1894, dont Raoul). Du premier lit :

XIV/1 – Amédée du SART de BOULAND (baron 1902), ° Tournai 31 mars 1850, † Uccle 24 octobre 1912, x Uccle 30 mai 1912 Rosalie Monnier, ° Grandmetz 12 février 1870, † Bouvignies 29 mars 1931, fille de Léopold, et de Marie-Rose Luc.

XV/1 – André du SART de BOULAND (baron 1912), ° Ixelles 11 septembre 1893, † Forest 15 mars 1964, x Ixelles 3 mai 1921 Madeleine Hermans, ° Mont-Saint-Amand 31 janvier 1894, fille de Pierre, et de Marie-Hélène Hoevelinck

XVI/1 – Simone du SART de BOULAND, ° Ixelles mars 1923.

XVI/2 – Jeanine du SART de BOULAND, ° Saint-Gilles-lez-Bruxelles 19 septembre 1925, x Forest 9 mai 1953 Paul Jordens, ° Geetbets 10 janvier 1922, fils de Théophile, et de Stéphanie Borgers.

XV/2 – Henriette du SART de BOULAND, ° Saint-Gilles-lez-Bruxelles 10 juin 1895, † Uccle 10 octobre 1921, x Armand Franquinet, ° Maestricht 25 décembre 1885, † Genval 6 avril 1945, fils de Hubert-Edmond, et de Marie-Emilie Polus.

XV/3 – Jeanne-Léopoldine du SART de BOULAND, ° Uccle 5 oct. 1897, y † 30 juin 1922.

XIII/4 – Ernest-Ferdinand HOUZEAU de MILLEVILLE, ° château d’Autreppe à Blicquy 30 juillet 1829, † y 2 juin 1855.

Anne van de Kerchove ∞ 1951

Ligne ascendante | van de Kerchove – de la Kethulle de Ryhove – Deudon d’Heysbroeck – de Schoutheete de Tervarent – Cossée de Maulde – Scheppers – de la Kethulle de Bolsele de Ryhove – de Munck

4370a-34229876551

1 – Anne van de KERCHOVE, ° Ruien 20 août 1927, †Bolderberg-Zolder 7 mai 2020, y inh., volontaire Saint-Vincent de Paul pendant la Seconde Guerre mondiale, médaille de Reconnaissance de la Croix-Rouge, fille de Baudouin, volontaire de guerre 14-18 au 3e Régiment de Lanciers (bataille d’Orsmael), et de Marie-Simonne de la KETHULLE de RYHOVE. Anne descend par sa mère de Jehan I Séjournet ! Armes : d’or au chef d’azur, chargé d’une estoile d’or, accostée de six besants d’or. Heaulme ouvert, treillé et liseré d’or, bourlet d’or et d’azur, hachements de mesme, et pour cimier une estoile d’or, x Schaerbeek (Saint-Albert) 21 juin 1951
Adrien de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °Liège 17 août 1924, †Bolderberg-Zolder 21 mai 1996, y inhumé sur la Pelouse d’Honneur. Volontaire de guerre au 20e Bataillon de Fusiliers ‘Résistance’ du 21e Groupe d’armée britannique, nommé sous-lieutenant de l’Infanterie le 26 mars 1946. Officier des Troupes blindées au 3e Régiment de Lanciers (1950), puis au Centre d’Instruction des Troupes blindées à Bourg-Léopold (1952-1970), Ground Liaison Officer (GLO) au 10e Wing des Chasseurs-Bombardiers à Kleine-Brogel (1970-1975). Ils eurent : Eric (x Bernadette de Wilde d’Estmael), Christian (x Yolande Thibaut de Maisières, xx Dominique Biemans), Etienne (x Annick de Wilde d’Estmael), et Thierry (x Anne Coppieters ‘t Wallant).


DEGRÉ 1

2 – Baudouin van de Kerchove, éc., ° Wavre-Sainte-Catherine 4 avril 1891, † Bruxelles 9 septembre 1977.

Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, il fait partie du 3ème Régiment de Lanciers avec le grade de Maréchal de logis et a ses quartiers dans la Langestraat à Bruges. « La mobilisation générale est décrétée le 31 juillet 1914. Après les préparatifs d’usage, dont l’affûtage des sabres à la ‘Brugeoise et Nivelles’, le régiment s’embarque à la gare de Bruges dans la soirée du 3 août, débarque dans la nuit à Tirlemont » avec comme objectif de défendre la Petite Gette.

Baudouin est blessé grièvement, le 10 août 1914 vers 14 heures 10, à Orsmael lors du combat autour de la ‘Hoeve Beckers’, en se portant au secours d’un officier qui vient de tomber sous les balles ennemies. « De luitenant van de Kerckove, ernstig gekwetst aan het been, aan den arm en rakelings door de zijde, viel in de handen der overrompelaars. De dappere overste bevond zich aldus in een benarden, folterende toestand. Den browning-revolver op de borst wilden de Duitschers hem doen roepen : « Leve Duitschland ». Dit zou de moedige en koene officier nooit. Liever den dood! Luitenant van de Kerckove verloor zijn tegenwoordigheid van geest niet en deed alsof hij het bewustzijn verloren had. Dit was zijn redding. Hij werd naar het Belgisch militaire pleeghuis van het Rood Kruis overgebracht en zelfs door een Duitsch geneesheer verzorgd” [VIN1920 & HUY1989].

Malgré leur infériorité quantitative et qualitative, et au prix de 29 tués et 32 blessés, les Lanciers belges se battent avec opiniâtreté rompant l’élan et arrêtant la progression des Allemands, ce qui amènera la cavalerie impériale à tenter de contourner l’armée belge par le nord et lui vaudra, le 12, la cuisante défaite de Haelen. Ce fait d’arme donna au Régiment les premières inscriptions brodées sur son étendard (ORSMAEL et GUSSENHOVEN) et sa devise : « Comme à Orsmael, je tiens ».

Le 12 août, Baudouin se trouve à l’hôpital de Tirlemont avec « de knie verbrijzeld ». Bien que les Lanciers se défendent courageusement à Orsmael, ils doivent se replier vers la ville fortifiée d’Anvers afin de participer à la défense de cette ville. Au prix de mille difficultés, le 3ème Lanciers continue d’éclairer et de couvrir les unités battant en retraite vers l’Yser.

Les circonstances dans lesquelles Baudouin van de Kerchove est grièvement blessé sur le champ de bataille d’Orsmael deviennent un cas d’école à propos de la protection des blessés en temps de guerre. Son témoignage, enregistré à Gand le 17 août 1914, est repris dans le 14ème Rapport du Comité d’enquête [DAV1915, p41] : « Quartermaster Baudoin van de Kerchove, 3rd Lancers, deposes that after he had been wounded by two German bullets at the battle at Orsmael (10th August, 1914), the Germans maltreated him in spite of his injuries. One of them took his carbine from his hand, whirled it round his head, and inflicted a violent blow on his ribs with it. A second German, seeing that he was still alive, fired on him from a distance of only six feet ; luckily for him the bullet only inflicted a grazing wound on his abdomen ». [Depositions taken at Ghent, 17th August, 1914]

Le 20 novembre 1914, L’Echo de Belgique/De Stem dit België publie un supplément de plusieurs pages reprenant les soldats belges blessés et leur lieu d’hospitalisation au Royaume Uni : « Baudouin Van de Kerchove, Pottes, 3 Lanc. » est soigné au « Tylney Hall Military Hospital, Winchfield, Hants ». Situé dans le Hampshire, cet hôpital « annex to Cambridge Military Hospital had 45 beds for officers« .

Tylney Hall Winchfield Hampshire
Tylney Hall, Winchfield (Hampshire, Royaume Uni)

Imparfaitement guéri, et après avoir été soigné en Angleterre de ses nombreuses blessures, Baudouin rejoignit le 3 juillet 1915 le front de l’Yser à sa demande et y resta avec le 3ème Régiment de Lanciers jusqu’au 26 janvier 1918. Lors des années de tranchées, les Lanciers démontés ont abandonné leurs lances et se sont vêtus de kaki.

Baudouin mérita les distinctions suivantes : Chevalier de l’Ordre de Léopold II avec Palmes (Arrêté Royal 2965 du 21 septembre 1915). Croix de Guerre 14-18 avec palmes (A.R. 4301 du 15 septembre 1916). Croix de l’Yser. Croix de feu. Citation à l’Ordre Journalier de l’Armée. Croix de Chevalier de l’Ordre de Léopold II avec palme. Officier de l’Ordre de la Couronne avec Glaives (A.R. 8 avril 1940). Chevalier de l’Ordre de la Couronne avec Glaives (A.R. du 4 avril 1940). Chevalier de l’Ordre de Léopold II avec Glaives (A.R. 3037 du 21 juillet 1949). Croix d’Officier de l’Ordre de Léopold II avec Glaives (5ème Promotion) (A.R. 15604 du 14 novembre 1973).

Le 9 octobre 1968, cinquante ans après la fin de la Première Guerre mondiale, il remit à Bergen-Hohne (République Fédérale d’Allemagne) le Canadian Army Trophy. Le 1er Lanciers, toujours équipés de ses Patton remporte cette compétition interalliée de tir au canon, face déjà aux premiers chars Léopard I de la Panzerbataillon 33 (République Fédérale d’Allemagne), suivi des Royal Scots Greys (Grande-Bretagne), du 43 Tankbataljon (Pays-Bas) et du Lord Strathcona’s Horse (Canada). Cette cérémonie fut transmise à la Radio Télévision belge (RTB).

x Beveren-Waes 18 juillet 1923

3 – Marie-Simonne de la KETHULLE de RYHOVE, ° Beveren-Waes 8 septembre 1893, † Mons 3 mars 1983, inh. à Masnuy-Saint-Jean (Jurbise). Ils eurent cinq enfants : Marie-Thérèse (Mère Supérieure de la Congrégation de la Vierge Fidèle à Bruxelles), Ghislaine (conseillère de la Princesse Liliane, seconde épouse du Roi Léopold III, x Edmond Trépagne, volontaire de guerre 1940-1945, prisonnier de guerre), Anne (1), Alix (aide sociale, x Michel Gilain, entrepreneur, mariage dissous), et Werner (ancien planteur au Congo belge, x Françoise Mertens). Armes : de sable au pal retrait en chef d’argent, soutenu d’une fasce du même, accompagnée de 3 étoiles à six rais d’or, 2 accostant le pal et une en pointe. Lambrequins de sable et d’argent. Cimier, un cygne d’argent essorant, becqué de gueules. Supports : 2 lions d’or, armés et lampassés de gueules. Devise : Gode lof, d’argent sur un listel de sable.


DEGRÉ 2

4 – Gusmar van de Kerchove, ° Tournai 7 décembre 1866, † Pottes 10 mars 1955, propriétaire du château du Quesnoy à Pottes, que son arrière-arrière grand-père avait hérité de Robertine d’Aubermont au 18ème siècle. C’est Charles d’Aubermont, souverain prévôt de Tournai, qui fit élever vers 1630 ce manoir de style espagnol. Avec ses pignons de façades saillantes surmontés d’escalier, il a belle allure et englobe un vieux donjon datant du 13ème siècle. Jadis le château était entouré d’étangs dont une partie fut comblée. Dans la façade du château apparaît une pierre rectangulaire dans laquelle sont gravés deux noms : « LILLE » à gauche et « HAINAUT » à droite. Cette gentilhommière était ainsi érigée sur deux juridictions différentes, celle dépendant en partie de la coutume de Lille et de la Châtellenie d’Ath. L’on rapporte que les seigneurs du Quesnoy mouraient toujours dans la partie du château où le relevé du fief était le moins onéreux. Trois curiosités : la salle basse, ornée de belles boiseries en chêne sculpté surmontées de deux peintures encadrées dans des boiseries et représentant deux membres de la famille d’Aubermont, les salles de Lille et du Hainaut et la chapelle dite ‘Castrala’. Les pères Récollets qui obtinrent un couvent derrière le parc du château furent dispersés par Joseph II en 1785. En août 1692, après la sanglante bataille de Steenkerque, les soldats français campèrent dans la plaine de Pottes. En 1697, Louis XIV occupa le manoir comme place forte de sécurité (WIK2010). x Wavre-Sainte-Catherine 2 juin 1890

degré 55 – Anne Deudon d’Heysbroeck, ° Malines 8 décembre 1863, † Pottes 31 août 1948. Ils eurent sept enfants : Baudouin, Georges (x Berthe Bossants, xx Yvonne de Séjournet de Rameignies, fille de Raymond et d’Eugénie Billiet), Adrien (x Germaine Van Wtberghe), Marie (x Adrien de Vreese), Hyacinthe (religeuse rédemptoristine sous le nom de Mère Marie-Gabriel), Amédée, Louis (x Gisèle Blérot). Armes : de sable au chevron d’argent accompagné en chef de 2 pensées, tigées et feuillées de 2 pièces, et en pointe d’une ancre, le tout d’or.

34482-1166432753-1

6 – Werner de la KETHULLE de RYHOVE, éc., ° Gand 1 novembre 1851, † Beveren-Waes 12 février 1930, inh. dans le caveau familial à Beveren le 17 février 1930. Conseiller provincial de la Flandre Occidentale, conseiller communal de Beveren-Waes, président de la Société de Secours Mutuel « ‘s Volks Welzijn », président d’honneur de la Société mutuelle « Boeren Welzijn », vice-président de la Fédération des Mutualités du Pays de Waes, président du Conseil des Marguilliers, membre fondateur de la fabrique de l’église Saint-Martin, membre fondateur du Comité Agricole de Beveren-Waes. Werner et son frère Godefroid obtinrent le 21 juin 1889 autorisation de faire suivre leur nom de celui de de Ryhove, x Saint-Nicolas (Waes) 10 juin 1885

7 – Marie de Schoutheete de Tervarent, ° Saint-Nicolas 15 août 1862, † Beveren-Waes 19 février 1938, dont cinq enfants : Arnold, Alix (x Raymond de Waha, baron, président de l’Office des Assurances sociales au Grand Duché de Luxembourg), Marie-Simonne, Hedwige (x Ludovic Van de Vin), Philippe. Armes : de sable à deux ceps de prisonnier accouplés d’or, en fasce, celui à dextre tourné vers la pointe de l’écu, celui à senestre vers le chef. Devise: In compede virtus, de sable sur un listel d’argent.

6d5fb-2128863102-1

Oude Zandstraat à Beveren


DEGRÉ 3

8 – Amédée van de Kerchove, éc., °Tournai 6 mars 1840, †Froyennes 20 avril 1904, habitant le château du Quesnoy à Pottes, x Tournai 2 décembre 1865

9 – Hyacinthe Cossée de Maulde, °Tournai 20 décembre 1838, †Pottes 20 mai 1927, dont Gusmar. Armes : d’azur au chevron d’or, accompagné en chef de 2 aigles et en pointe d’un lion du même, armé et lampassé de gueules.

10 – Alexandre Deudon d’Heysbroeck, °Malines 23 octobre 1818, y †11 février 1879, écuyer, x Saint-Josse-ten-Noode 10 mai 1848

11 – Victoire Scheppers, °Malines 24 octobre 1825, y †30 avril 1914. Ils eurent six enfants : Martial (x Berthe Estrix de Terbeeck), Louise (x baron Goswin de Spandl), Nathalie (x Louis Ysebrant de Lendonck), Adrien, Ursule (x Eugène de Radzitzky d’Ostrowick, baron) et Anne-Marie. Armes : d’azur à la fasce d’or, accompagné en pointe d’une étrille, le tout d’argent.

12 – Amand de la Kethulle de Ryhove, éc., °Gand 21 février 1826, †Beveren-Waes 31 août 1883, peintre-amateur, x Beveren-Waes 10 octobre 1850

13 – Sidonie de la Kethulle de Bolsele de Ryhove, °Gand 1 mars 1828, †Château de Molenberg à Beveren-Waes 20 janvier 1913, dont Werner et Godedroid (x Berthe Ysebrant de Lendonck).

cc92a-484315382-1

Retour de chasse
Amand de la Kethulle pinxit 1863
coll. Eric de Séjournet de Rameignies

62c99-458_001-thumb-1

14e6d-721_001-thumb-1

Kasteel Molenberg

14 – Amédée de Schoutheete de Tervarent (chevalier) °Oostacker près de Gand (au château de West-Veld) 12 mai 1835, †Barzy-sur-Marne (Aisne, France) 22 avril 1891, gradué en lettres par diplôme du 12 septembre 1853, membre des états provinciaux de la Flandre-Orientale pour le canton de Saint-Nicolas dès le 28 mai 1860, et du conseil communal de cette ville dès le 26 janvier 1863, puis bourgmestre de Saint-Nicolas (Waes) et président du conseil provincial de la Flandre Orientale. Il fut conseiller de l’académie d’archéologie de Belgique et membre de plusieurs sociétés savantes du pays et l’étranger, l’un des fondateurs du cercle archéologique du pays de Waes, auteur de plusieurs publications historiques et archéologiques, dont :

– Notice historique et généalogique sur la maison des barons de Villers, en Condroz, descendant de celle de Warfusée (1861, 50 pages)
– Histoire de la maison de Schoutheete, du pays de Waes, issue de celle de van Zuylen, de Hollande (1861, 220 pages)
– Note concernant la maison Ysebrant (1862, 6 pages)
– Notice historique et généalogique sur la noble maison de ou van Gameren, originaire de Hollande (1863, 30 pages)
– Esquisse historique et généographique de la noble maison van der Sare, du pays de Waes, aujourd’hui éteinte (1864, 11 pages)

x Saint-Nicolas (Waes) 6 mai 1857 (xx Barzy-sur-Marne 14 mai 1890 Hélène-Thérèse Stuart Webb, °Londres 4 avril 1843, †Paris, veuve du baron de Bonnefoy)

15 – Emma de Munck, °Saint-Nicolas 30 janvier 1830, y † 3 mai 1887, dont six enfants : Werner (x Laure Versmessen ; xx Jeanne Vander Belen), Arnold, Marie, Alix, Fernand, Romain (x Cécile de Terwangne), Hélène. Propriétaire du château de Moeland (voir photo ci-dessous) en 1866 (actuellement situé Hospitaalstraat à Saint-Nicolas), son mari fit ajouter dans l’aile droite l’impressionnante salle à manger néo-égyptien. Après le décès de leur mère, ses trois enfants vendirent Moeland le 29 mai 1888 (notaire Geerts) à des religieuses (Zusters van Liefde) pour 110.000 FrB. Elles le transformèrent en hôpital (Sint-Antonius). Armes : coupé: au 1 recoupé d’argent et d’azur, l’argent chargé de trois trèfles rangés de sable; au 2 d’or. Devise : Virtus et constantia.

cfdb9-4079652316-1


DEGRÉ 4

16 – Jules van de Kerchove, ° Tournai 20 janvier 1804, y † 22 janvier 1882, éc., avocat, premier lieutenant de la Garde civique de Tournai (1830), obtint le 6 novembre 1858 par LP du roi Léopold I reconnaissance de noblesse, x Tournai 6 juillet 1830

17 – Jacqueline Tirant, ° Lille (Nord) 7 septembre 1807, † Tournai 1 décembre 1893. Ils eurent : Gustave (x Léopoldine Visart de Bocarmé, xx Mathilde de Guaita), Cornélie (x Auguste de Formanoir de la Cazette), Charles (x Octavie Daras dite de Naghin, xx Marie van Delft), Amédée, Paul (x Adèle van den Branden de Reeth)

18 – Gusmar Cossée de Maulde (vicomte, 1857), ° Maulde 17 août 1804, † Tournai 15 avril 1858 y, x 27 octobre 1835

19 – Charlotte de Wolff (de Clairbois), ° Tournai 29 mars 1811, y † 10 mars 1883, mariée en première noces à André d’Emeric. Armes : d’argent à trois têtes de loup au naturel.

20 – Martial Deudon d’Heysbroeck, ° Malines 17 mars 1775, y † 8 octobre 1847, obtint le 6 septembre 1822 du roi Guillaume I reconnaissance de noblesse (x Malines 27 août 1799 Marie-Elisabeth van den Nieuwenhuyse, ° Malines 25 août 1781, y † 9 août 1800), xx Malines 22 septembre 1803

21 – Antoinette van de Wiele, ° Malines 3 septembre 1775, y † 19 mars 1859, dont Nathalie (x Balthasar, comte de Villegas de Clercamp), et Alexandre. Armes : d’or à la roue d’azur.

22 – Corneille Scheppers, ° Malines 9 avril 1798, y † 24 juillet 1828, propriétaire de la brasserie L’Ancre à Malines, x Malines 12 janvier 1819

23 – Victoire van den Nieuwenhuyse, ° Malines 12 novembre 1798, y † 1 décembre 1885 (xxx 12 novembre 1829 Jean-Baptiste van den Wiele). Armes : d’azur au rencontre de boeuf d’or.

24 – Emmanuel de la KETHULLE, éc., ° Gand 24 décembre 1792, y † 1 avril 1864, x Gand 29 avril (1 mai) 1824

25 – Marie-Françoise Schoorman, ° Gand 11 juillet 1792, y † 13 mars 1878. Armes : d’argent à trois tours crénelées et ajourées de gueules. Devise : Spe et constantia.

26 – Philippe de la KETHULLE de BOLSELE, éc., ° 6 janvier 1797, † 1882, x 26 novembre 1823

27 – Sophie Versmessen, ° Beveren 3 avril 1790, y † 30 avril 1859. Armes : d’argent au chevron de gueules, accompagné en chef de deux marteaux affrontés de sable, et en pointe d’un marteau du même penché à dextre.

28 – Pierre-Louis de Schoutheete de Tervarent (chevalier, 1822), ° Saint-Gilles-lez-Termonde 18 janvier 1778, † Mont-Saint-Amand (Oostacker) 12 juillet 1840 en sa maison de campagne de West-Veld, inh. à Oostacker. Il fut garde d’honneur à la fin du régime français, obtint le 17 octobre 1822, reconnaissance de noblesse et du titre de chevalier avec l’autorisation de faire suivre son nom de celui de ‘de Tervarent’ et de le faire précéder de la particule de, il figure sur la première liste officielle avec l’indication que le titre de chevalier sera porté par tous ses descendants, x Bruxelles 28 (29 paroisse du Béguinage) mars 1832

29 – Charlotte, baronne de Villers d’Olgrand, ° Bruxelles 7 mai 1807, † Liège 27 juin 1893, domiciliée en 1870 à Liège. Armes : d’or au sautoir édenté de sable, chargé en abîme d’un écu de gueules, semé de fleurs de lis d’argent, sans nombre.

61b82-1928650859-2-1

30 – François-Bernard de Munck, ° Saint-Nicolas (Waes) 29 octobre 1794, y † 30 juin 1855, il servit sous l’Empire comme garde d’honneur, devint major de la Schutterij sous le royaume des Pays-Bas, puis commandant de la garde civique de Saint-Nicolas (Waes). Il fut membre des Etats provinciaux, président du comité agricole de Saint-Nicolas, bourgmestre de Saint-Nicolas (1832-1854), sénateur libéral catholique (1851-1855). Il obtint le 25 septembre 1820 concession de noblesse et figure sur la première liste officielle.

En 1832, Jan-Baptist Everaert lui vend le château de Moeland (actuellement situé Hospitaalstraat à Saint-Nicolas), connu sous le nom de ‘Sint Antoon’, et qui avait été érigé par Henri van der Sare en 1778. Il eut l’honneur de donner l’hospitalité, pendant quatre jours, à son Souverain, S.M. le Roi des Belges, en sa résidence à Saint-Nicolas, au mois de mai 1833, à l’époque où le roi Léopold Ier alla faire l’inspection des forts de la rive gauche de l’Escaut (à cette occasion, et en témoignage de sa haute gratitude, S.M. fit don à son hôte d’une magnifique bague à son chiffre, garnie de brillants), x Saint-Nicolas 15 novembre 1820

31 – Marie-Adélaïde de Moerman d’Harlebeke (vicomtesse), ° Saint-Nicolas (Waes) 8 mai 1799, y † 11 août 1871. Armes : de sable à la hache d’or au manche arrondi et recourbé à dextre. Devise : Securi sto securus.

ba5a2-661772493-1

Château de Moeland


… ET PASSIM

Le tableau d’ascendance d’Anne van de KERCHOVE se complète aux XVIIIe et XVIIe siècles avec des aïeuls qui remplirent des fonctions telles que capitaine d’escadron par les Etats de Hainaut (Jean-Baptiste Cossée de Maulde, vicomte, 1790), échevin de Malines de 1771 à 1782 (André Deudon, 1771/1782; Corneille–Joseph Scheppers, premier échevin), échevin des Parchons de Gand (Louis de la KETHULLE; Jean-François Schoorman, 1785/1794), président du collège électoral de l’arrondissement de Termonde en 1792 (Henri Schoutheete, chevalier), député aux Etats de Flandre (Mathieu, vicomte de Moerman d’Harlebeke), vice-président du Grand Conseil de Malines en 1774 (Pierre Deudon), colonel de cavalerie dans les gardes wallonnes en Espagne (Nicolas de la KETHULLE), bourgmestre de Kallo au Pays de Waes (Jean-Baptiste Versmessen), grand bailli de Beveren (Baudouin-Adrien Nys), grand bailli du Pays de Waes (Mathieu, vicomte de Moerman d’Harlebeke; Robert-Jean, vicomte de Moerman d’Harlebeke, 1754; Jacques van der Sare, 1729 ; Servais de Recourt, dit de Licques, 1631; Philippe de Recourt de Licques, 1603; Servais de Steelant), premier échevin de la Keure de Gand (François della Faille), grand prévôt de Tournai (François de Ayassasa), bourgmestre de Courtrai (François-Robert Moerman, 1738; Gaultier van der Gracht, 1588 ; Gaspard Gheys, en 1628, 1633, 1639 et 1640), bourgmestre de Termonde (Pierre-Jacques Schoutheet, 1694/1696, 1697, 1700/1707, 1713/1717, 1725/1727 ; Emmanuel de Waepenaert, 1758), conseiller régent au Conseil suprême des Pays-Bas à Vienne, trésorier général de la ville et banlieu de Tournai et Tournésis (François-Gaston (de) Cuvelier), lieutenant-prévôt de Valenciennes (Jacques de Pamart), lieutenant gouverneur des villes et châtellenie d’Ath (Robert Scorion; Charles d’Ysembart), conseiller-trésorier général de la ville de Tournai (Jacques-Joseph Preson), bourgmestre d’Ath (Louis de le Tenre ; Philippe IV de la Kethulle, 1631 ; Jean de le Vielleuze, 1653-1654; Louis Mahieu; Jean Marescault; Jacques d’Ysembart de 1607 à 1609 et de 1613 à 1621), mayeur de Saint-Omer (Julien-Joseph, comte de la Tour-Saint-Quentin), mousquetaire du roi Louis XIV (Alexandre de Carondelet), receveur de la ville de Bruxelles en 1655, 1656 et 1657 (Henri Buelens, admis au Lignage Sweerts le 26 juin 1659), bourgmestre, puis bailli de la ville, keure et franchise d’Eecloo (Charles van de Kerchove), gouverneur capitulaire de Bilbao (Don Nicolas de Ayasasa), maïeur d’Antoing (Louis Canne), général-major d’une terce de 15 compagnies d’Infanterie et Commandant des Troupes tirées de Bouchain (Antoine de Carondelet, 1631), bourgmestre de Thuin (Antoine de Wolff, 1643), grand-bailli, capitaine et châtelain des villes, château et châtellenie de Courtrai (Don Juan de Robles, 1590), gouverneur de Lille, Douai et d’Orchies (Don Juan de Robles, 1593), bourgmestre du Franc de Bruges (Antoine del Rio y Ayala, 1612 et 1633; Antoine de Liedekerke, 1576), bourgmestre d’Anvers (Adrien de Heylweghen, 1585-1587), bourgmestre de Liège (Conrard van der Heyden a Blisià, en 1640, 1659, 1664, 1670 et 1675; Guillaume van der Heyden a Blisià, en 1616 et 1626; Mathieu de Trouillet), président du Conseil de Flandre (Jacobus van Bogaert), gouverneur du Quesnoy (Adrien d’Esclaibes), lieutenant-général des armées de S.M. Catholique, gouverneur de Bouchain (Paul de Carondelet), bourgmestre d’Enghien (Jean Rebz entre 1602 et 1622), mayeur d’Arras (Jean de Loueuse), gouverneur de Philippeville, du conseil de guerre du roi et puis gouverneur et capitaine-général des provinces de Frise, Groninghe, Ommelande et de la Drente (Don Jaspard de Robles), grand bailli de la ville et de la châtellenie de Courtrai (François Damant)