François Séjournet V

 

V - François Séjournet & Marguerite Ghodin - copie.jpg1.1.4.6.14 | François Séjournet, bp Ath 9 mars 1499 (ss: maître Jacques Séjournet, Jean Viset et sa belle mère, ainsi que la femme du dit Jean de le Hove, dit Houart), †dernier jour d’octobre 1576, « inh. emprès Saint-Christophe et Saint Crespin » Comme ses ancêtres, il fut aussi à Ath, un homme important : échevin d’Ath en 1528-29-46-48-63-64-70 et en 1571, bourgmestre d’Ath en 1549, échevin de l’abbaye de Liessies en 1528-29-32, 1547-49, mayeur en 1537 et le 28 juin 1561-64-75 et 1576, échevin de Notre-Dame du Refuge en 1528, 1529, 1532, 1548, 1549, 1556, 1563, 1569, 1570, 1571 et 1572. Il fut homme de fief et seigneur de Cantaraine. Il reçut cette seigneurie de son père, le 1er avril 1524, et en fit le relief le même jour. Par l’acte d’avis de ses père et mère du 29 août 1519 il reçut les fiefs amples de Maffles, sis à la seigneurie de Lescourtils, ainsi que le fief du Quesnoy à Blicquy, y compris trente bonniers, neuf journels et vingt cinqs verges, y tenant. Il acheta de son frère Jacques le fief du Chasteler (3), que celui-ci avait hérité le 30 avril 1530 de son cousin germain Louis de Montigny.

Franchois montage sceaux 1561 et 1561

Il scella deux actes de l’hôpital de la Madeleine, le 24 octobre 1560 et le 2 octobre 1561. Tous deux présentent un beau sceau muni d’un écu aux trois anilles, heaume couronné, de profil, tête d’aigle entre un vol banneret. Légende : Franchois Séjournet) [FOR1976, p. 10, sceaux 6 et 7]

Le 25 août 1565, il acheta de Jehan Molle, greffier de Fosses y demeurant, deux terres en la couture de Beaumont venant à la femme de Jehan Molle par la suite du trépas de maître Jehan de Thézin, son frère advenu au mois de septembre 1563,

x Ath 23 avril 1524 (31 mai 1524) Marguerite Ghodin (→ tome 4 | Familles alliées), issue d’une notable famille d’Ath, †19 mars 1588 « par ung samedi, nuict du Letare environ IX heures du soir, Est inh. emprès de son marry, jeune veuve de Julien de Ghistelle dit le Torder », marraine en 1529 de Jean Séjournet. Le 31 mai 1574, François et Marguerite célébrèrent à Ath leur jubilé d’or. Armes : d’azur à trois tours d’or, au chef d’argent, chargé d’une aigle éployée de sable.

Ils eurent huit enfants, dont Jacques, qui suit VI.

1550 ca Ath Plan de Jacques de Deventer, Atlas topographique des Pays-Bas, II, pl. 19.jpg

milieu du XVIe siècle | Plan d’Ath par Jacques de Deventer,
dans Atlas topographique des Pays-Bas, II, pl. 19,
Bibliothèque nationale, Madrid

Continuer la lecture de François Séjournet V

Marguerite Ghodin ∞ 1524

Ligne ascendante | Ghodin – de Thézin – de Glarges

Séjournet blason Ghodin blason

1 – Marguerite Ghodin, issue d’une notable famille d’Ath, †19 mars 1588 « par ung samedi, nuict du Letare environ IX heures du soir, Est inh. emprès de son marry, jeune veuve de Julien de Ghistelle dit le Torder », marraine en 1529 de Jean Séjournet. Armes : d’azur à trois tours d’or, au chef d’argent, chargé d’une aigle éployée de sable. Le 31 mai 1574, François et Marguerite célébrèrent à Ath leur jubilé d’or.
François Séjournet, bp Ath 9 mars 1499, (ss: maître Jacques Séjournet, Jean Viset et sa belle mère, ainsi que la femme du dit Jean de le Hove, dit Houart), †dernier jour d’octobre 1576, inh. emprès Saint-Christophe et Saint Crespin. Comme ses ancêtres, il fut aussi à Ath, un homme important : échevin d’Ath en 1528-29-46-48-63-64-70 et en 1571, bourgmestre d’Ath en 1549, échevin de l’abbaye de Liessies en 1528-29-32, 1547-49, mayeur en 1537 et le 28 juin 1561-64-75 et 1576, échevin de Notre-Dame du Refuge en 1528, 1529, 1532, 1548, 1549, 1556, 1563, 1569, 1570, 1571 et 1572. Il fut homme de fief et seigneur de Cantaraine. Il reçut cette seigneurie de son père, le 1er avril 1524, et en fit le relief le même jour. Par l’acte d’avis de ses père et mère du 29 août 1519 il reçut les fiefs amples de Maffles, sis à la seigneurie de Lescourtils, ainsi que le fief du Quesnoy à Blicquy, y compris trente bonniers, neuf journels et vingt cinqs verges, y tenant.

ac187-2771334329-1

Il acheta de son frère Jacques le fief du Chasteler, que celui-ci avait hérité le 30 avril 1530 de son cousin germain Louis de Montigny. Il scella deux actes de l’hôpital de la Madeleine, le 24 octobre 1560 et le 2 octobre 1561. Tous deux présentent un beau sceau muni d’un écu aux trois anilles, heaume couronné, de profil, tête d’aigle entre un vol banneret. Légende : Franchois Séjournet) [FOR1976, p. 10, sceaux 6 et 7]. Le 25 août 1565, il acheta de Jehan Molle, greffier de Fosses y demeurant, deux terres en la couture de Beaumont venant à la femme de Jehan Molle par la suite du trépas de maître Jehan de Thézin, son frère advenu au mois de septembre 1563, x Ath 23 avril 1524 (31 mai 1524)


DEGRÉ 1

2 – Julien Ghodin, †6 mai 1534, homme de fief, parrain en 1527 de Joachim Séjournet, clerc demeurant à Ath
3 – Marguerite de Thézin, marraine en 1528 d’Isabeau Séjournet. Le 17 juin 1513, elle achète une rente viagère de 8 livres 8 deniers aux vies de ses propres enfants : Gillechon et Marguerite. Le 16 janvier 1514, elle achète une nouvelle rente de 20 livres en 2 parties aux vies de ses enfants : Annelette, Marghotine, Gillechon et Heltrud Ghodin. Le 12 octobre 1520, nouvel achat d’une rente viagère aux vies de Gilechon et Marghotine, cette rente étant assise sur une maison et demi bonnier au dehors de la porte d’Enghien, appartenant à Pierrart Marsille dit Cabo, courtillier et laboureur. Le 10 juillet 1528, veuve (?) et demeurant à Ath, elle acheta 6 livres de rente héritière, nouvelle charge, à prendre sur une maison et pâture de 3 journels et demi, assez près du lieu malestret tenant par derrière à la rivière et par devant au chemin d’Ath à Valenciennes et aussi sur un demi-bonnier 85 verges de terre gisant en la couture de Beaumont.


DEGRÉ 2

6 – Jehan de Thézin, domicilié à Ath, homme de fief de la cour de Mons, lieutenant-maïeur d’Ath en 1483, 1489 et 1490
7 – Marguerite de Glarges. Le 10 août 1518 se fit le partage de leurs biens entre leurs enfants.


Sources | [FOR1976]