Ascendance d’Annick de Wilde d’Estmael

Ligne ascendante | de Wilde d’Estmael – Henry de Frahan – de Longrée – de Terwangne – Verbrûgghen – De Hasse – Lion – del Marmol – Cypers – Storme – de Lamberts Cortenbach – Chefnay – Libert – Lauvaux – Dehasse – Lamarche

3 de Wilde d'Estmael - blason 1922

Degré 1

Blason LR 1822 de Séjournet de Rameignies1 – Annick de Wilde d’Estmael, °1953, diplômée en Arts Graphiques. Armes : d’argent au coq hardi de gueules, accompagné en chef de trois merlettes rangées de sable. L’écu sommé d’un heaume d’argent grillé, colleté et liseré d’or, doublé et attaché d’azur aux bourrelet et lambrequins d’argent et de gueules. Cimier : le coq de l’écu. Devise : ‘Tenir’, de gueules sur un listel d’argent, x 1982 Etienne de Séjournet de Rameignies (jonkheer), °1955, régent en langues, professeur de l’Enseignement secondaire (e.r. depuis 2015), bénévole Rode Kruis Vlaanderen (depuis 2012), formateur premiers secours Croix-Rouge (depuis 2016). Dont Gaëlle (x Thierry Goossens), Marine (x Günther Van Steenweghen) et Brieuc (x Loes Vandenbussche)[SEJ19852020]


Degré 2

Béatrice Henry de Frahan et Christian de Wilde d'Estmael copie

2 – Christian de Wilde d’Estmael, éc., °Berneau 8 juillet 1913, †Louveigné 1 juillet 1976, licencié en Sciences agronomiques, sous-lieutenant de réserve honoraire, ingénieur agronome au Burundi de 1936 à 1960, x Olne 14 novembre (5 décembre) 1946
3 – Béatrice Henry de Frahan, °Liège 28 décembre 1925. Elle résida rue Prévôchamps 24 à Pepinster, ainsi qu’à Louveigné. Armes : Ecartelé : aux 1 et 4 de gueules au chevron renversé d’argent, mouvant du chef, accompagné en chef d une étoile et en pointe d’une croisette ancrée accostée de deux branches de laurier, le tout d or ; Aux 2 et 3 de Frahan qui est : tiercé en pal : au a d’or au lion de gueules ; au b d’or à la fasce engrêlée de gueules, accompagné en chef de trois merlettes de sable rangées et en pointe, d’une rose de gueules tigée et feuillée de sinople, boutonnée d’or ; au c d’or à trois fasces de sable. Heaume : d’argent. Bourrelet et Lambrequin : d’or et de gueules. Cimier : l étoile de l’écu entre deux branches de laurier d’or. Devise : Équité et Dignité, d’or sur un listel de gueules Dont Joëlle (x Bernard Monseur, xx Henri Reuchamps), Nadine (x Gérard Coppens d’Eeckenbrugge, baron), Annick (= 1) [WIL] [HAL2000] [EPNB2014].


Degré 3

19180000 ca Robert de Wilde Jr et sa famille

4 – Robert de Wilde (d’Estmael), éc., °Tervuren 15 juillet 1883, †Bruges 27 septembre 1947. Un service solennel fut célébré en l’église du Christ-Roi à Bruges le 1 octobre 1947, suivi de l’inhumation à la Pelouse d’honneur. Il est l’auteur de la branche aînée. Il entra à l’Ecole Royale Militaire en 1904 (55e Promotion) et fut nommé sous-lieutenant d’infanterie en 1907. A sa sortie de l’ERM, il servit d’abord au 14e de Ligne, puis au Génie de Forteresse de Liège. 1912 le voit nommé lieutenant. En février 1914, il passa à l’artillerie et bientôt ce fut la guerre. Observateur au Groupe de la 12e Brigade, il fut témoin des premiers engagements à Liège. Il prit part à la retraite sur la Gette, puis sous Anvers, aux combats sur le pourtour de l’immense camp retranché. Sa brillante conduite à Haecht lui valut d’être créé Chevalier de l’Ordre de Léopold. On le retrouva avec l’Amiral Ronarch à la défense de Dixmude. Puis c’est la longue lutte sur l’Yser où, nommé capitaine en 1915, il prit le commandement d’une batterie. Après 54 mois passés au front, il finit la guerre comme commandant. En 1918, il fut à l’Etat-Major de la 3e Division, puis fit partie pendant de longues années de la Commission Militaire Interalliée de Contrôle, de cette petite phalange d’officiers dévoués qui cherchaient à entraver les efforts de l’Allemagne pour sauver son appareil militaire. Il résida à Berlin, en Allemagne. Nommé major le 26 septembre 1923, il commanda successivement un groupe au 16 A, au 1 A et au 13 A. Il arrive à Bruges, comme major, en janvier 1926 et, en 1931, fut nommé lieutenant-colonel.  Comme colonel il prit le commandement du 13e d’Artillerie en 1936, qu’il mobilisa deux fois en 1938 et 1939. En mai 1940, ce fut de nouveau la guerre. C’est dans ces mêmes fonctions qu’il prit part à la campagne des Dix Huit Jours où toutes ses unités, sans exception, se comportèrent admirablement sur la Lys. Ensuite, ce fut la longue captivité de cinq ans, à Soest, Tibor et Prenzlau où il continua par la dignité de sa vie, et le haut relief de son moral, à montrer l’exemple à tous ses jeunes officiers. Le 19 août 1947, il fut nommé lieutenant-général de réserve honoraire. A coté de sa vie militaire, il prit une part active à la vie brugeoise. Animateur et organisateur des réunions hyppiques. Il participa également à la vie artistique et littéraire et fut pendant de longues années le président des ‘Amitiés Françaises’ de Bruges; dans ses dernières années, il devint administrateur-délégué du Musée Tulpinck-Roerick, x Liège 28 décembre 1907
5 – Cécile de Longrée, °Maaseik 24 août 1886, †Waremme 21 février 1976. Après le décès de son mari, elle obtint, pour elle (du chef de son mari) et pour ses descendants, par arrêté royal du 20 janvier 1949, autorisation d’ajouter à leur nom celui de ‘d’Estmael’. Armes : argent à l’arbre au naturel, planté sur une anille de sable [EPNB19601970] [WIL] [HAL2000] [EPNB2014].

6 – Ernest Henry de Frahan, éc., °Dinant 22 août 1887, †Ougrée 24 décembre 1952, volontaire de guerre 1914-1918. Il obtint le 11 décembre 1921 autorisation de joindre à son nom celui de ‘de Frahan’, et, le 29 juin 1923, concession de noblesse, x Liège 20 mai 1913
7 – Marie-Hubertine-Emilie de Terwangne, °Liège 26 décembre 1890, y †2 septembre 1973. Elle résida à Liège, Résidence des Boulevards 42, rue de la Casquette  [EPNB19601970]


Degré 4

8 – Robert de Wilde, éc., ° Budingen (Tirlemont) 26 juin 1852, † Maisons-Laffitte (près de Paris) 18 février 1935. Ingénieur de l’Institut Agricole de l’Etat à Gembloux (14 août 1875), ingénieur des Eaux et Forêts de l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts de Nancy. Il fut nommé par le roi Léopold II régisseur des domaines royaux de Tervuren (10 octobre 1881 – 26 mai 1887). Après avoir habité l’Arboretum à Tervuren, son épouse et lui vécurent ensuite successivement à Barbençon, à Cuesmes, à Oostcamp, puis se fixèrent vers 1894 à Sint-Martens-Latem (Heyveld 124) près de Gand. Inspecteur Général des Eaux et Forêts de Flandre Orientale à Gand (25 mai 1900 – 27 juin 1917).

8054c-32576499891

Il obtint par arrêté royal du 11 novembre 1922 concession de noblesse pour la conduite exemplaire de ses six fils, dont cinq volontaires de guerre à la Première Guerre Mondiale 1914-1918, dont un mourut pour la patrie. Le roi Albert I lui remit personnellement un sabre gravé de la signature royale, x Alost 18 août 1881
9 – Marie-Colette Verbrûgghen, ° Alost 11 mars 1859, † Liesle-sur-le-Doubs près de Besançon 17 mai 1944, y inh. dans le cimetière du couvent. Elle s’occupa activement à Londres des oeuvres de guerre et des blessés. Pour services rendus, elle fut décorée le 6 décembre 1921 des Palmes d’Or de l’Ordre de la Couronne. Armes : d’azur au dextrochère armé et ganté d’argent mouvant du flanc senestre et tenant le manche d’une lance ou bannière d’or touchant au chef et à la pointe. Ils eurent dix enfants : Robert (4), Paul (x Jeanne van de Weijer), Pierre (volontaire de guerre 1914-1918, lieutenant en 1917, antiquaire, x Lucile Dugniolle, mariage dissous en 1913), Marie-Jeanne (religieuse du Sacré-Cœur), Marie-Thérèse (religieuse du Sacré-Cœur), André (volontaire de guerre 1914-1918, officier auxiliaire au 14e de Ligne en 1915, tué au front à Eggewaertscappelle), Jean (volontaire de guerre 1914-1918, x Marie Libbrecht), Marguerite, Joseph (brancardier pendant la Première Guerre mondiale, ordonné prêtre de la Compagnie de Jésus à Louvain en 1925, professeur d’humanités au Collège Saint-Jean Berchmans à Bruxelles), Marthe (religieuse du Sacré-Coeur) [WIL] [HAL2000] [EPNB2014].

10 – Auguste de Longrée (chevalier), °Liège 4 mars 1852, †Uccle 14 décembre 1928, x Liège 30 avril 1874 (mars. diss. Ixelles 25 mars 1905)
11 – Valentine-Françoise-Isabelle Dehasse, °Liège 16 février 1853, y †13 novembre 1925 [EPNB19601970]

12 – Eugène Henry, °Dinant 31 août 1836, y † 22 février 1908, membre du Comptoir d’Escompte de la Banque Nationale de Belgique, bourgmestre de Lisogne, conseiller communal de Dinant,  membre du Conseil de fabrique de l’Eglise collégiale (Notre-Dame) de Dinant. Avec Georges Henry, il fonde le 11 octobre 1898 la Société anonyme ‘Aciéries et Ateliers de Luxembourg’, dont le siège est à Luxembourg [BHD], x Onhaye 25 juillet 1864
13 – Dieudonné-Isabelle-Ernestine Lion, °Dinant 1 avril 1843, †château de Lisogne 25 février 1926, agrégée en développements infantiles et relations humaines  [EPNB19601970] [HDF]

14 – Hubert-Vincent-Paul-Alfred de Terwangne, °Liège 3 novembre 1848, y † 14 janvier 1931, x Awans 15 juin 1885
15 – Marie-Louise-Gabrielle (des barons) del Marmol, °Liège 10 février 1856, y † 27 avril 1921 [EPNB19601970]


Degré 5 

16 – Gustave-Henri de Wilde, °Tirlemont 24 juillet 1808 (sa mère a 43 ans), †Budingen 10 juin 1893. On le disait très fortuné et propriétaire de plusieurs centaines d’hectares de terre. Il perdit toute sa fortune en vendant ses titres pour fonder une sucrerie à Budingen dans la ferme ‘Ter-Haegen’. Il y avait 2 fours, une machine de la force de 15 chevaux et 3 chaudières à vapeur. On y triturait jusqu’à 3 millions de betteraves par an. Il occupait 118 ouvriers et 42 ouvrières. Son entreprise échoua et il ruina les siens. Bourgmestre de Budingen. Très autoritaire et aigri par deux veuvages successifs, il rendit la vie difficile à son entourage (x Tirlemont 30 juin 1828 Marie-Thérèse Lebrasseur, °Tirlemont 2 février 1807, †1835, fille d’Antoine et de Marie-Elisabeth Braghettat), xx Budingen 28 octobre 1846 (tt. R.D. Henri-Mathieu Dewilde, G. Dewilde, A-E. De Wilde, M. Cypers) (le marié à 38 ans et la mariée 23)
17 – Marie-Mélanie Cypers, °Budingen 23 février 1824 (ss. Petrus Cleeren et Anna-Elisabeth Cypers), y †3 juin 1873 à 49 ans, dont trois fils : Jules (ingénieur des mines), Alphonse et Robert [WIL] [HAL2000].

e723b-1691173793-2-1

18 – Joseph Verbrûgghen, °Aalst 17 septembre 1825, †Gentbrugge 27 septembre 1892, notaire à Alost de 1857 à 1884, x Waereghem 4 mai 1858
19 – Emilie Storme, °Waereghem 26 mai 1832, †château de Poteghem 9 juin 1908. Elle eut sept enfants, dont : Marie-Colette, Antoine (x Anne-Marie de Groote), Thérèse (x Camille Doutreligne), Joseph, Colette, Félix (x Marie Boulez), Sidonie (x Hubert de Craene) [WIL] [HAL2000].

20 – Antoine de Longrée (chevalier), °Liège 10 avril 1782, †Saint-Trond 31 janvier 1871, procureur général du Grand-Duché de Luxembourg (x Liège 23 avril 1831 Joséphine de Theux de Meylandt, °Liège 26 mai 1787, y †6 mai 1848, fille de Mathieu Jacques et d’Antoinette de Wezeren), xx  Liège 12 juillet 1849
21 – Caroline de Lamberts-Cortenbach, °Saint-Trond 30 septembre 1822, †Theux 2 juillet 1906 (xx La Reid 13 avril 1887 Jean de Hansez) [EPNB19601970]

22 – Henri-Bernard-Felix Dehasse, °Liège 23 février 1817, y † 3 mars 1901, x Ramet 7 octobre 1851
23 – Joséphine-Caroline Chefnay, °Liège septembre 1830, †Spa 7 octobre 1860 [EPNB19601970]

24 – Henri-Joseph Henry, °Dinant 16 juin 1799, y † 22 novembre 1855, banquier, bourgmestre de Lisogne, (x 1824 Marie-Thérèse Wirkay, †1831, s.p., fille de Jean-Guillaume et de Jeanne Tassin), xx Dinant 28 octobre 1835
25 – Isabelle Libert, °Yves-Gomezée (Walcourt) 18 octobre 1814, †Dinant 21 septembre 1871, issue d’une famille de Florennes [HDF]

26 – Joseph Lion, °Dinant 5 mars 1809, y †7 janvier 1886, avocat, substitut du Procureur du Roi, conseiller communal à Onhaye, x Dinant 30 décembre 1841
27 – Charlotte Lauvaux, °Yves-Gomezée 15 avril 1821, † Dinant 21 août 1845

28 – César-Constantin-François Terwangne, °1806, †1894, avoué à la Cour d’appel, x 1846
29 – Catherine-Adélaïde-Isabelle Dehasse, °1819, †1894

30 – Charles-Joseph-Victor del Marmol (baron 1848), °Liège 22 octobre 1830, y † 9 mai 1906, avocat et banquier, bourgmestre d’Awans, x Awans 11 octobre 1853
31 – Laurence-Hiancinthe Lamarche, °Awans 18 septembre 1832, y † 1 octobre 1893


Degré 6 

f6bff-3191765745-3-1
32 – Mathieu de Wilde, ° Tirlemont-Saint-Germain 1 février 1757 (ss. Mattheus de Wilde et Anne-M-Th Wuyts), y † 17 juillet 1826. Fabricant d’huile, il habitait une maison rue Longue et jardin, x Tirlemont (Saint-Germain) 25 avril 1785 (tt. Philippo de Wilde et Josepho Vandertaelen)
33 – Marie-Catherine Michiels, ° Vissenaeken Saint-Martin 19 février 1765 (ss. Arnold Michiels et Catherine-Angéline Sweerts), † Tirlemont 18 août 1839. Elle eut dix enfants : Marie-Lucie, Antoine, Philippe (négociant, x Anne de Boeck), Jeanne, Henri (curé à Bunsbeek, curé de l’hôpital civil de Tirlemont), Pierre (docteur en médecine, x Joséphine Verheyen), Dominique (aumônier des Ursulines à Melsbroek en 1830, aumônier militaire à Louvain de 1861 à 1877), Louis, Charles (vicaire à la chapelle O.L. Vrouw ter Koorts à Louvain de 1937 à 1870) et Gustave.

34 – Philippe-Joseph Cypers, °Budingen 23 février 1786 (ss. J-Michel Luyten, Elisabeth Cypers), y †3 mars 1842 à 56 ans, bourgmestre de Budingen, x Budingen 28 novembre 1821
35 – Antonia Boeyen, °Neerlinter ca 1799, †Budingen 11 février 1827

c67b2-1902097052-3-1

36 – Alphonse-Jean Verbrûgghen, °Alost 26 octobre 1795, y †20 février 1866, fabricant et négociant en gros à Alost, président du Bureau des Marguilliers de l’église Saint-Martin à Alost, président de l’Oeuvre Saint-François Régie, x Alost 20 octobre 1818
37 – Colette Moens, °Alost 30 janvier 1796, y †28 février 1832, dont cinq enfants : Marie, Louis (x Stéphanie de Smet), Charles (échevin d’Alost et membre de la Chambre des Représentants en 1871), Constance (x Jules Storme, notaire et bourgmestre de Waereghem), Joseph.

coll. Vincent Borreman

38 – Ferdinand Storme, °château de Poteghem et bp à Waeken 30 mai 1780, †Waereghem 21 janvier 1860. Il vécut au château de Waereghem à la Quadestraat, rebaptisée plus tard Stormestraat. Bourgmestre de Waereghem (9 avril 1819-1830), notaire, membre des Etats Provinciaux de la Flandre Occidentale. Il possédait 122 ha de terres et 130 maisons. Il habitait le château de Waereghem (démoli en 1990) où se trouvait l’étude notariale. Cette étude passa des Boulez (1813) par les Storme aux Verbrûgghen jusqu’en 1976, x Waereghem 19 mai 1813
39 – Victorine-Henriette Boulez, bp Waereghem 27 mai 1791, y † 3 décembre 1868. Elle hérite en 1820 du domaine du Casier, que son père avait acquis au début du XIXe. Son portrait est conservé à la bibliothèque de l’université de Gand (G. 11698, n° 108 du Rg). Elle eut neuf enfants dont Marie-Jeanne (x Félix de Breyne), Henri (fabricant de coton, x Clémence Brasseur), Jules (notaire et bourgmestre de Waereghem, x Jeanne Verbrûgghen, soeur de Joseph), Stéphanie (x François Ameloot), Rosalie (Alphonse Thomas), Octavie (x Charles Thomas), Nathalie (x Félix de Ruyck), Sidonie et Emilie.

40 – Charles-Henri de Longrée (chevalier), °Fallais 11 janvier 1737, † château de Hoyoux à Bois-et-Borsu 29 juin 1818, avocat, garde des Archives et chanceliste du Prince Evêque le 14 août 1768, administrateur du Scel des Grâces le 10 mars 1772, échevin de la Cité de Liège le 29 mars 1773, créé chevalier du Saint-Empire Romain le 25 avril 1783, conseiller au Conseil Privé le 10 octobre 1778, patricien de l’église Saint Thomas. Il obtint concession du titre de chevalier le 25 avril 1783 par Charles-Théodore, électeur de Bavière (la validité des lettres de noblesse délivrées par l’Electeur dans l’Empire était contestée). Il obtint le 27 septembre 1817, du roi Guillaume I, reconnaissance de noblesse et du titre de chevalier (x Liège 17 octobre 1774 Marie-Hélène de Macar, °Liège 19 mars 1748, y †14 août 1775, fille de Guillaume et d’Eléonore de Goeswin, s.p.), xx Liège 8 septembre 1776
41 – Marie-Jeanne-Valentine de Bourguignon, ° Liège 14 février (17 octobre suivant d’autres sources) 757, y † 18 septembre 1790 [ANB1894] [EPNB19601970].

42 – Werner-Joseph de Lamberts-Cortenbach, °Herve 1 août 1775, †Saint-Trond 1 septembre 1849, lieutenant au service de Bavière, membre des Etats provinciaux des Pays-Bas, gouverneur de la Flandre orientale, puis du Limbourg, x Liège 1 octobre 1817
43 – Marie-Thérèse-Aurélienne de Bex, °Liège 17 septembre 1799, †Saint-Trond 29 mars 1883 [ANB1876] [EPNB19601970]

44 – Pierre Dehasse, °1774, †12 mars 1836. Il s’associe avec son beau-frère Adam-Henri Comblen et crée en Outremeuse la fabrique de drap Dehasse-Comblen, installée dans les locaux de l’ancien hôpital Saint-Jean, – immeuble acquit en 1810. Elle utilise l’énergie hydraulique pour activer ses mécaniques. D’autres immeubles proches, notamment l’hôpital Saint-Joseph, viendront agrandir le patrimoine immobilier. En 1819, la maison Dehasse-Comblen occupe plus de mille ouvriers et sa production hebdomadaire est évaluée à 16.000 mètres de drap. Fournissant l’armée du nouveau royaume, la firme étend ses activités en 1821 en acquérant une foulerie située à Grivegnée. Une machine à vapeur est installée dès 1828 par Pierre Dehasse, qui devient dès cette époque seul propriétaire, avec son épouse, du patrimoine immobilier. La Révolution de 1830, fut pour Pierre Dehasse l’occasion de participer à la vie politique locale. Membres de la Commission de sûreté publique constituée le 30 août, puis du comité consultatif constituée le 15 septembre, il fut élu, les 30-31 octobre 1830, conseiller de Régence. Il assume cette charge jusqu’à son décès
45 – Jeanne-Isabelle Comblen, °1784, †1866, issue d’une famille de négociants de Soumagne [NBN2].

46 – François-Arnold-Guillaume Chefnay, °9 janvier 1802, bourgmestre de Ramet, éligible au Sénat. Il acquiert en 1830 le château de la Torette, x 1827
47 – Marie-Barbe-Caroline Demet, °1805, †1886 [DELA]

48 – Pierre-Joseph Henry, °27 octobre 1759, †Dinant 31 mai 1849, fondateur de la ‘Banque Henry’, laquelle ouvrit une quinzaine d’agences dans les provinces de Namur et Luxembourg, ainsi qu’en France, à Givet et à Fumay, x 1789
49 – Marie-Catherine (le) Bourguignon, °Dinant 16 juin 1756, y †9 ou 10 mars 1855  (cfr Association Henry de Frahan et Alliés – http://www.henrydefrahan.be)

50 – Antoine Libert, °Florennes 31 janvier 1780, †Bouvignes-sur-Meuse 7 février 1817, notaire impérial à Walcourt, x Yves-Gomezée 30 novembre 1813
51 – Rosalie Lottin, °Thy-le Baudouin 1783, †Hanzinelle 5 mars 1828

52 – Perpète-Joseph Lion, °Dinant 4 octobre 1768, y †28 septembre 1837, substitut du procureur du Roi à Dinant, bourgmestre de Dinant, x Dinant 11 mai 1808
53 – Jeanne-Catherine (de) Coupienne, °Dinant 23 juillet 1771, y †4 juillet 1829

54 – Jean-Joseph Lauvaux, °Morialmé 1762, y †23 mai 1845
55 – Marie-Isabelle Lottin, °The-le-Bauduin 1779, †Hanzinelle 28 septembre 1838

56 = 126 Ferdinand de Terwangne, °Liège 3 janvier 1767, y †3 juin 1831, avoué au tribunal de première instance de Liège, y x 10 novembre 1798
57 = 127 Marie-Josèphe-Robertine Simar, °Soiron (Pepinster) 28 septembre 1771, †Liège 5 janvier 1868

58 = 44 (Pierre Dehasse)
59 = 45 (Jeanne Comblen)

60 – Jules-Auguste-Léon del Marmol (baron 1848), °Bruxelles 17 janvier 1804, †Saint-Marc (Namur) 9 octobre 1881, avocat près la Cour d’appel de Liège, conseiller communal de Liège, x Liège 23 avril 1829
61 – Louise Destriveaux, °Liège 3 février 1806, †Dinant 24 août 1889 [EPNB19601970]

62 – Vincent Lamarche, °1779, †1852, fabricant de tabac (cigares et pipes), industriel. Les Lamarche avaient de gros intérêts dans la Fabrique de Fer d’Ougrée et dans les charbonnages de l’Espérance à Montegnée.
63 – Eugénie-Hélène Terwangne, °1801, †1877. Ils vécurent en l’hôtel de Canembourg (démoli en 1863) face à la statue de Grétry devant l’opéra de Liège [EPNB19601970]


Degré 7

64 – Pierre-Nicolas de Wilde, ° Tirlemont 29 juin 1737 (ss. Pren. Dus Nicolas-Renier de Merville et Dlla M-Jeanne Wolffs), y † 1820, inh. en la Collégiale Saint-Germain de Tirlemont avec son épouse. Il acheta la seigneurie d’Estmael, un ancien fief de la baronnie de Jauche. Le Comte Jean-Louis de Berlaymont de la Chapelle, baron de Jauche, céda sa seigneurie d’Estmael le 5 septembre 1792 à son fils Louis-Ignace. D’après un acte des greffes scabinaux de l’arrondissement de Louvain du 7 juin 1775 les droits des seigneurs d’Esemael étaient déterminés comme suit : « La terre et Seigneurie d’Esemael (orthographes respectées) près de Tirlemont avec haute, moyenne et basse justice, la nomination des mayeurs, échevins et greffiers, droit de chasse, pêche, cour féodale, droit de congé ou pontgeldt, cens seigneuriaux avec environ treize bonniers de prairies, desquels douze sont francs de disme et dix-sept bonniers de terre, dont chaque bonnier paye annuellement une mesure de bled, une mesure d’orge, et deux mesures d’avoine ». Le Comte Louis-Ignace de Berlaymont étant fort endetté éclissa hors de la Baronnie de Jauche la seigneurie d’Estmael en la vendant à son principal créancier Dominique Genotte, contrôleur à Liège, le 26 septembre 1793. Celui-ci la céda très vite à Pierre-Nicolas de Wilde en 1794. Pierre-Nicolas était receveur des biens de la Cité. Il hérita de son beau-père le Brughmolen, ancien moulin à eau, appelé en 1340 ‘Molendinum juxta pontem’ x Tirlemont (Saint-Germain) 5 janvier 1755 (tt. Louis Verlat et Pierre-Egide de Wilde)
65 – Domicella Anne-Elisabeth Smets, ° Tirlemont ? ca 1735, y † 1 février 1787, inh. en Collégiale Saint-Germain de Tirlemont. Elle eut onze enfants : Mathieu, Marie-Anne († à 4 ans), Louis († à 3 ans), Jeanne-Catherine († à 9 mois), Philippe (x Elisabeth Mertens), Wilhelmine (x François Robbiets), Jean-Joseph, Pierre-Louis (ordonné prêtre le 18 mars 1798 à Emmerick en Westphalie par le cardinal von Franckenberg), Patrice († à 10 mois), Ernest († à 4 jours), Henri (curé du beguinage de Louvain)

66 – Henri-Gabriel Machiels alias Michiels, ° Vissenaeken Saint-Martin 27 juin 1744 (ss. Guillaume Verlat), † Tirlemont 7 juin 1812, loco Di Henrici van Gameren-Elisabeth Maes, secrétaire communal de Bunsbeek, Vissenaeken et Hauthem (xx Tirlemont Siant-Germain 12 juin 1768 Marie-Catherine Réga) x Hoegaerden 1 mai 1764
67 – Marie-Lucie Sweerts, ° Hoegaerde 15 décembre 1736 (ss. Petrus Lardemans, vicaire d’Hougaerde et M-Lucie van Herberghen, supérieure du Béguinage à Tirlemont), † Vissenaeken Saint Martin 7 avril 1765, inhumée en l’église le 8, deux mois après la naissance de sa fille Marie-Catherine.

68 – Balthazar Cypers, ° Budingen 9 juin 1749, † Budingen x < 1780
69 – Isabelle-Philippine Claes, ° Geetbets 6 avril 1759 (ss. Georges-Bernard Saels, Jeanne-Elisabeth Saels). Elle eut Pierre, Marie-Elisabeth, Jean et Philippe.

70 – André Boeyen, † Neerlinter
71 – Gertrude Depré, † Neerlinter

72 – Charles-Louis Verbrûgghen, °Lede 23 juin 1749, † Alost 2 octobre 1808, membre du Conseil des Nobles du Pays d’Alost en 1775, avocat au Conseil de Flandre, président-marguillier de l’église Saint-Martin à Alost en 1789, échevin à la ville d’Alost en 1794, y x 3 avril 1785
73 – Jonkvrouw Marie-Angélique de Waepenaert de ter Middel Erpe, °Alost 28 août 1753 (ss. D. Emmanuel-Jean de Waepenaert, Dlla Angelina Diericx), y † 29 août 1804, dont : Antoine (prêtre à Tournai), Charles, Fr-Hyacinthe, Josèphe (x Joseph Moens, fils d’Alexandre et d’Anne-Marie Scheerlinck), Bernard, Alphonse. Armes : de gueules à trois bustes d’hommes d’armes, le visage de carnation, couverts d’un casque et de gorgerons d’acier poli, placés de profil. Devise: Semper armicer triumphat.

74 – Eersaeme Alexandre Moens, bp Alost 19 novembre 1753, y † 6 juillet 1809, industriel filateur à Alost, il y habita le manoir urbain buyten de Pontstraat poorte tot Aelst, huys, erve ende independentien alwaer hij woonde ende gestorven, sis au confluent de la Dendre et du Canal d’Alost à Termonde, x Alost 19 août 1777 (tt. Philippe Bauwens, J-Fr Mercaerts)
75 – Eerbare Marie-Anne Scheerlinckx, bp Alost 15 octobre 1756, y † 23 août 1824. Au décès de son époux elle administra les filatures et négoce sous la raison sociale Veuve Alexandre Moens.

76 – Charles-Philippe Storme, bp Wacken 8 juin 1752, y † 28 septembre 1792, blanchisseur, y x 11 août 1779
77 – Jeanne-Catherine Biebuyck, bp Wacken 28 novembre 1753, y † 18 juillet 1835

78 – Godefroid Boulez, bp Waereghem 9 janvier 1749, y † 6 juin 1829. Régisseur et occupant du château de Poteghem (anciennement appartenant aux Vilain XIIII) où vivait son grand-père Godefroid Courtens (vendu en 1837). Maire de Waereghem de 1804 à 1819. Négociant en lin, marchand de toiles (Il eut pour compagne Joanna Cardon, ° Waereghem 17 décembre, y † 6 février 1814, fille d’Adrianus et d’Isbella Waeghebaert, dont une fille Constance, née en 1775), x Deurle 30 septembre 1777
79 – Isabelle de Bruyne, ° Deurle 26 juin 1755, y bp 28 juin 1755, † Waereghem 20 octobre 1824. Elle eut sept enfants dont Victoire et Rosalie (x Victor de Breyne, filateur de coton, frère de Félix).

80 – Gilles Longrée, bp Fallais 3 mai 1707, y +20 mai 1780, x Fallais 18 février 1735
81 – Marie-Barbe Thiry, bp Fallais 1 janvier 1702, y †10 août 1778 [ANB1894 [EPNB19601970]

82 – François-Guillaume de Bourguignon, bp Liège N.D.F. 13 décembre 1722, †Liège (Saint-Thomas) 14 avril 1794, seigneur de Cens et de Odet, conseiller à la Cour de Liège le 20 mars 1754, greffier de la Souveraine Justice de Liège le 30 mars 1754, conseiller de commerce le 19 août 1772, bourgmestre de Liège le 23 septembre 1781
83 – Marie-Barbe de Closset, bp Liège (Saint-Adalbert) 31 juillet 1725, †Liège (Saint-Thomas) 13 mars 1759 (x Henri de Moreau, †Charleroi 21 juin 1751) [EPNB19601970]

84 – Georges, baron de Lamberts-Cortenbach, °Aix-la-Chapelle, bp à Saint-Pholien 13 mars 1723, † château de Cortenbach 25 novembre 1796, chevalier du Saint-Empire, vicomte de Montenaken, seigneur de Cortenbach, Bergillers, Eenraede, Vaelsbroeck, Terkeelen, Crèvecoeur, des bans de Herve, Charneux et Themister, capitaine de dragons au régiment Batavia au service d’Espagne, puis membre du grand sénat de la ville d’Aix-la-Chapelle. Il brise sa vaisselle plate qui est fort belle et l’envoie à la monnaie accompagnée d’une somme en or, pour répondre à l’appel fait par sa patrie lors du grand embarras financier de l’Autriche x château de Malberg à Kilbourg 22 janvier 1764
85 -Marie-Anne (des barons) de Veyder et de Malberg, †Aix-la-Chapelle 11 novembre 1814. Elle eut e.a. Frédéric et Werner-Joseph. Frédéric, bp à Herve le 12 février 1774, enseigne aux Gardes wallonnes le 4 juillet 1793, sous-lieutenant le 30 octobre 1794 et lieutenant le 20 septembre 1802; il fit les campagnes de 1793 à 1795, contre la République française, de 1797 au camp de Gibraltar contre les Anglais, de 1801 contre le Portugal, et fut enfin retraité en 1803 avec le grade de lieutenant-colonel attaché à l’Etat-major de Barcelone; il décéda au château de Rameignies le 1 décembre 1861. Quant à Werner-Joseph, ° château de Crèvecoeur 1 août 1775, il devint gouverneur du Limbourg et de la Flandre orientale en 1831 [ANB1894] [EPNB19601970]

86 – Jean-Pierre de Bex, °Plainevaux 16 octobre 1767, †Liège 22 février 1845, chevalier du Saint-Empire, seigneur de Freloux, bourgmestre de Liège sous le régime de Guillaume Ier d’Orange, x 5 avril 1796
87 – Marie-Agnès de Grumsel d’Emale, °Liège 13 avril 1762, y † 8 mars 1803 [EPNB19601970]

88 – Toussaint Dehasse, °Liège 29 novembre 1746, †1809. A la veille de la Révolution, il possède une manufacture de drap dans la paroisse Saint-Thomas, x 1771
89 – Marie-Barbe Houet

90 – Lambert Comblen
91 – Jeanne Falla, alias de Falle

92 – Jean-Pierre Chefnay, °1770, †1820, licencié ès lois, avocat-avoué à la Cour supérieure de Justice de Liège, x 1799
93 – Marguerite-Joséphine Franck, °1768, †1839

94 – Jean-Gérard Demet, °1756, †1819
95 – Albertine de Ransonnet, °1782, †1865

96 – Joseph Henry (dit Henry de Haybes), °Haybes 24 septembre 1713, †Dinant 13 avril 1784. Il vient se fixer à Dinant en 1738, commis du Mont-de-piété de Dinant, x 1754
97 – Marie-Catherine Adam (cfr Association Henry de Frahan et Alliés – http://www.henrydefrahan.be)

98 – Perpète Bourguignon, °7 octobre 1730, †1794
99 – Marie-Josèphe Lelièvre, †1819

102 – Jean-François Lottin
103 – Dieudonnée Cogniaux

112 = 252 Pierre Terwangne, °21 août 1730, †17 novembre 1797, avocat à la cour d’appel de Liège en 1752, juge au tribunal civil en 1794
113 = 253 Marie-Josèphe Xhauflaire, °1732, †1794, fille de Gilles et d’Anne Werrin

120 – Ferdinand del Marmol, °Bruxelles 30 juin 1760, †Liège 28 juillet 1854, licencié ès lois, greffier au Conseil Souverain de Brabant sous le régime autrichien, créé baron le 22 juillet 1843 par le roi Guillaume II des Pays-Bas, officier d’ordonnance du roi Louis de Hollande, commandant des gardes d’honneur du Département du Nord sous l’Empire, administrateur des eaux et forêts, directeur des domaines, x Bruxelles 29 avril 1812
121 – Marie-Louise Gaudin, °Versailles 4 juin 1774, †Liège 18 novembre 1856, fille de Joseph et d’Elisabeth Cronier [EPNB19601970]

122 – Pierre Destriveaux
123 – Marie-Louise Collardin [EPNB19601970]

124 – Gilles Lamarche, °Crisnée 23 mars 1745, †Liège 15 décembre 1816, négociant, fondateur de la manufacture de tabacs Gilles Lamarche, x Liège 8 octobre 1778
125 – Catherine Ledent, °Glain 27 mars 1747, †Liège 27 novembre 1814

126 = 56 (Ferdinand de Terwangne)
127 = 57 (Marie-Josèphe-Robertine Simar)

Edition mise à jour le 3 mars 2020


Bibliographie

[BHD] – D’Industriegeschicht vu Lëtzebuerg, Banque Henry Dinant

[DELA] – DELAGOEN Alphonse, Contribution à l’histoire de 3 villages Ivo, Ramet et Ramioul (entité de Flémalle) : le Château de la Torette 

[EPNB19601970] – Etat Présent de la Noblesse du Royaume de Belgique, Begasse de Dhaem, Bruxelles 1960

[EPNB2014] – Etat Présent de la Noblesse du Royaume de Belgique, de Wilde d’Estmael, p. 369-370

[HAL2000] – HALFLANTS Eric, Symphonie de 235 tableaux généalogiques, 2000

[HDF] – Association Henry de Frahan et Alliés

[NBN2] – La Nouvelle Biographie Nationale (volume 2), Dehasse, par Académie Royale des sciences, des lettes et des beaux-art de Belgique, 1990, p. 102

[SEJ19852020] – de SÉJOURNET de RAMEIGNIES Eric, Livre de raison des Séjournet, de 1384 à nos jours, les générations Séjournet et les familles alliées

[WIL] – Archives de l’Association familiale de Wilde d’Estmael

[WIL1998] – DE WILDE D’ESTMAEL Paul, en collaboration avec dE WILDE d’ESTMAEL Béatrice & HALFLANTS Eric, Généalogie de la famille de Wilde d’Estmael, juillet 1998